Les commentaires de Sivasspor sur la victoire : « Nous avons essayé jusqu’au bout »

L’entraîneur adjoint de l’EMS Yapı Sivasspor, Ömer Faruk Mahir, a déclaré qu’ils étaient heureux d’avoir battu Beşiktaş 1-0 sur leur terrain lors de la 23e semaine de la Trendyol Super League.

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue au stade BG Grup 4 Eylül après le match, Mahir a déclaré que c’était un bon match et qu’il était agréable à regarder.

Précisant qu’ils ont joué un match en trois jours, Mahir a déclaré : « Nos joueurs ont vraiment fait de leur mieux jusqu’à la fin. Je les félicite tous, nous sommes très heureux d’avoir gagné ce match.

Affirmant qu’ils ont eu une plus grande possession de balle en première mi-temps, Mahir a déclaré : « Beşiktaş a mieux joué en deuxième mi-temps. Malgré tout, nous sommes heureux d’avoir gagné. Je souhaite à Beşiktaş de réussir ses prochains matches et nous voulons continuer sur notre lancée en gagnant de la même manière. »

Mahir a expliqué qu’ils faisaient également des changements en fonction des changements effectués par leurs adversaires et a déclaré : « Nous sommes une bonne équipe en termes de réaction instantanée. Nos athlètes se fatiguent. Nous jouons le match, après le match, nos athlètes vont au match avec un entraînement avant de pouvoir se reposer. Notre moyenne d’âge est assez élevée. Malgré tout cela, c’est vraiment admirable ».

« Qui s’opposerait à qui sans raison »

A propos de l’arbitre du match, Mahir a déclaré ce qui suit :

« Les arbitres ne sont pas un domaine dans lequel j’ai envie d’entrer. Mais même du point de vue d’un simple citoyen observant de l’extérieur, ce qui me fait réfléchir, c’est la façon dont le droit discrétionnaire est utilisé immédiatement alors que l’incident dans la position n’a même pas encore eu lieu. Le fait que les droits discrétionnaires soient également utilisés contre vous, dans des situations qui se déroulent sous vos yeux, crée inévitablement une tension parfaite. Lorsque cela se produit, nous devons exprimer nos objections. Nous devons défendre une communauté, des centaines de milliers de personnes nous regardent à la maison. Nous avons une énorme responsabilité. Qui est là pour défendre cette responsabilité, Bülent Uygun. Il va donc la défendre, et lorsqu’il le fait, il ne devrait pas y avoir de carton jaune. Qui s’opposerait à qui sans raison ? C’est vraiment dans les moments où le tempo et le stress du jeu sont les plus intenses. Je ne veux pas dire autre chose.

Lire Aussi  Coupe F.A. | Tottenham 1-0 Burnley (Résultat du match)

Christine Aubert