Alpecin-Deceuninck et Soudal-QuickStep distancés et battus dans les premières courses pavées : « Nous restons confiants » – « Question de qualité, Evenepoel aurait été avec les meilleurs ».

Les premières courses de la saison des Northern Classics ont été une nouvelle symphonie jouée par les coureurs de la Visma|Louer un vélo (anciennement Jumbo-Visma). Le yellowoneri a remporté les deux Omloop Het Nieuwsblad 2024, avec Jan Tratnikà la fois le Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2024, avec Wout van Aertreproduire ce qui s’est passé, en leur faveur, en 2023. L’équipe néerlandaise a donné l’impression de gérer les situations de course à sa guise, alors que deux autres formations habituellement très présentes dans les scénarios de ce type, les Alpecin-Deceuninck et le Soudal-QuickStep est resté clairement à l’écart du cœur de l’action, dans les moments qui se sont avérés décisifs.

Dans la maison Alpecin-Deceuninck, où pourtant Mathieu van der Poelle directeur sportif parle Christoph Roodhooft: « Nous ne sommes pas satisfaits à 100 %, mais nous ne sommes pas non plus complètement insatisfaits » – ses paroles confiées à la Commission européenne. WielerFlits – A l’Omloop, nous avions trois coureurs dans le groupe le plus important et cela se passait déjà bien (à la fin, le meilleur était Gianni Vermeersch, 18e – éd.). Dimanche à Kuurne, nous n’avons pas été assez bons quand ces 16 ont disparu. Mais j’ai vu suffisamment de preuves dans les deux courses. Suffisantes, ni plus ni moins. Ce n’était pas génial, mais nous sommes convaincus que les choses vont s’améliorer. Peut-être pas, mais il est encore temps.

Roodhoft parle de Jasper Philipsenqui avait abordé les deux premières courses de la saison sur les cailloux avec de bonnes ambitions : « Samedi, il s’est bien débrouillé jusqu’à ce qu’il s’arrête dans le Geraardsbergen. Plus tôt, il avait un peu souffert dans le Wolvenberg et s’était ensuite arrêté. Dans la Kuurne, la course a tout de suite été trop rapide pour lui ». Søren Kragh Andersen Au lieu de cela, il s’est contenté de tacler Kuurne : « Il ne s’est pas trop mal débrouillé, mais il lui manque encore quelque chose. Il a eu des problèmes avec un genou et ne s’est entraîné pleinement que ces dix derniers jours. Je pense que les choses vont s’améliorer pour nous à partir de Milan-San Remo. Nous n’avons aucune raison d’en douter« .

Lire Aussi  O Gran Camiño 2024, Jonas Vingegaard ne perd pas de temps et triomphe en solo ! 2ème Egan Bernal

Dans l’environnement Soudal-QuickStep, ils sont un peu plus directs, du moins si l’on en croit les réflexions du directeur sportif Wilfried Peeters : « Il faut regarder les coureurs que nous avions dans la course. Certains très expérimentés et d’autres très jeunes – les mots du Belge recueillis par Het Nieuwsblad – Ils sont encore trop immatures pour ces courses, mais nous devons investir en eux, en espérant que certains d’entre eux émergeront à long terme. Cela pourrait être le cas pour Luke Lamperti, septième à l’arrivée de Kuurne.

Peeters souligne : « Je ne veux pas parler de préparation en altitude et de quelques courses dans les jambes. Il s’agit d’avoir des coureurs suffisamment forts dans la course. Si Remco Evenepoel avait été là, il aurait été l’un des meilleurs de la course, indépendamment de la préparation.

Le commentaire de Yves Lampaert21ème le samedi et 27ème le dimanche : « A Omloop, j’ai vu cinq hommes en jaune partir et quelques autres coureurs s’éparpiller pour essayer de les suivre. D’une certaine manière, nous devons nous réjouir de ne pas avoir été complètement battus, mais il n’est pas facile de rivaliser avec une telle force. J’espère que nous avons encore une marge de progression. Mais les gars de Visma viennent aussi d’une période en montagne, comme nous. Les choses ne se passent pas exactement de la même manière pour eux que pour nous.

Chantal Martin