Analyse des favoris de Tyrrhénienne-Adriatique 2024 : Jonas Vingegaard part devant tout le monde, quelqu’un peut-il le défier ?

Tous les pronostics pour le succès final de la Tyrrhénienne-Adriatique 2024 indiquent un grand favori. Au programme Du 4 au 10 marsLa Corsa dei Due Mari peut compter cette année encore sur une liste de participants de grande qualité, mais parmi les différents grands noms au départ, un nom se détache avant tout : celui de Jonas Vingegaard. De retour de son début de saison à O Gran Camiño, une course dans laquelle il a dominé de façon décisive malgré la présence de quelques bons rivaux (mais pas du même niveau que ceux qu’il trouvera ici), le Danois partira certainement devant tout le monde dans la course à la Maglia Azzurra et il ne sera pas facile pour les autres prétendants de le défier, compte tenu également d’un parcours qui semble particulièrement bien adapté à ses caractéristiques.

Récents tableaux d’honneur Tirreno – Adriatico

2023 ROGLIC Primoz
2022 POGACAR Tadej
2021 POGACAR Tadej
2020 YATES Simon
2019 ROGLIC Primoz
2018 KWIATKOWSKI Michal
2017 QUINTANA Nairo
2016 VAN AVERMAET Greg
2015 QUINTANA Nairo
2014 CONTADOR Alberto

Favoris Tyrrhénienne-Adriatique 2024

Cliquez ici pour la liste de départ

Vingegaard est donc le favori numéro un pour la course de cette semaine, qui comprendra un court contre-la-montre d’ouverture dans lequel le coureur de 27 ans sera probablement déjà en mesure de gagner quelques secondes sur ses rivaux, et une arrivée en montée au Monte Petrano (anticipée par une autre journée plutôt exigeante) qui semble parfaite pour lui. Outre le vainqueur des deux derniers Tour de France, Visma | Lease a Bike disposera d’un autre homme dans la maison Visma | Lease qui peut viser un bon résultat au classement général : le jeune talent. Cian UijtdebroeksCian Uijdebroeks, prêt à rejoindre le Danois en tant qu’assistant et « apprenti » au cours d’une année où le jeune homme de 21 ans espère grandir et faire de nouveaux progrès.

En parlant de jeunes talents, on ne peut évidemment pas manquer de mentionner Juan Ayusoqui a déjà montré qu’il pouvait se battre avec les meilleurs. Le coureur ibérique a déjà bien commencé la saison avec un succès à la Classique Faun-Ardèche et trois autres podiums à la Classique Faun Drôme, au Trofeo Laigueglia et à l’unique étape de la malheureuse Vuelta a Andalucia. Dans cette course, il sera le capitaine, avec de bonnes chances de viser les premières places, d’une équipe UAE Team Emirates qui alignera également un autre phénomène émergent et qui pourrait déjà faire un bon résultat, le Mexicain Isaac Del Torodont les performances lors de ses premières courses chez les professionnels ne sont pas passées inaperçues.

Lire Aussi  VIDÉO : Faits saillants du prologue du ZLM Tour 2023

Parmi ceux qui peuvent se battre pour une place sur le podium final, on ne peut certainement pas omettre plusieurs purs grimpeurs qui trouveront dans l’arrivée du Monte Petrano un terrain où ils pourront tenter de faire la différence. Attention donc à Richard Carapaz (EF Education-EasyPost), lors du Tour Colombia début février, Ben O’Connor (Decathlon Ag2r La Mondiale), protagoniste du récent UAE Tour, et Enric Mas (Movistar), qui, contrairement aux hommes précités, fera ses débuts dans la saison et aura donc surtout l’occasion d’évaluer sa condition après la préparation hivernale.

Bora-hansgrohe ne sera pas en reste puisqu’elle pourra compter sur un trio de coureurs potentiellement capables de faire partie du classement. Il s’agit bien évidemment de Jai Hindleyqui a pris la cinquième place sur ces routes en 2022, par Lennard Kämnaqui a même frôlé le podium l’année dernière, et Daniel Felipe Martinezqui fait ses grands débuts dans cette course mais qui a déjà montré de bonnes dispositions en ce début de saison en remportant deux étapes de la Volta ao Algarve, où il a finalement terminé deuxième derrière Remco Evenepoel. Avec ces trois cartes, l’équipe allemande pourra donc tenter différentes solutions tactiques pour tenter de surprendre.

Celui qui a la capacité de viser un bon résultat est certainement Tao Geoghegan Hart (Lidl-Trek), troisième il y a un an et auteur d’un bon retour à la course lors de la Volta ao Algarve après une longue blessure. Il ne sera pas facile pour le vainqueur du Giro d’Italia 2020 de reproduire son classement d’il y a un an, mais un top 10 est certainement à sa portée, si ce n’est un top 5. Il sera intéressant de voir ce que son compatriote Tom Pidcockqui vise à placer la barre encore plus haut dans ce type de course. L’ascension du Monte Petrano pourrait peut-être être trop difficile pour le jeune homme de 24 ans, ou en tout cas il pourrait être compliqué pour lui de suivre les meilleurs, mais vu son talent, rien n’est à exclure. En tout cas, les Ineos Grenadiers pourraient aussi jouer l’option Thymen Arensmancinquième à l’Algarve, juste devant son coéquipier.

Lire Aussi  Championnats d'Italie 2023, Kristian Sbaragli : "Je l'espérais, mais la performance est quand même bonne"

Les autres coureurs qui peuvent viser une bonne place sont alors Romain Bardet e Max Poole (Équipe dsm-firmenich PostNL), Guillaume Martin (Cofidis), Andreas Leknessund (Uno-X Mobility), Kevin Vauquelin e Cristian Rodriguez (Arkéa-B&B Hotels). Chez les Italiens, en revanche, l’absence de Giulio Ciccone, cinquième en 2023, pèse certainement lourd, mais les candidats qui peuvent tirer leur épingle du jeu ne manquent pas : l’un d’entre eux est certainement Antonio Tiberi (Bahrain Victorious), troisième de la Vuelta a Andalucia réduite, mais on ne peut pas ne pas mentionner également Fausto Masnada (Soudal-QuickStep), qui aura l’occasion de jouer ses cartes ici, Davide Formolo (Movistar), qui s’est montré aussi vif à la Strade Bianche que Filippo Zana (Team Jayco AlUla), le jeune Davide Piganzoli (Team Polti-Kometa), qui pourrait se tester à un haut niveau, et l’expérimenté Domenico Pozzovivo (VF Group-Bardiani CSF-Faizanè), qui fait ses débuts avec le nouveau maillot et qui est prêt à entamer sa 20ème année de compétition.a saison parmi les professionnels.

En dehors de ces noms et de la lutte pour le classement général, la Corsa dei Due Mari intéressera également d’autres types de coureurs en raison de la variété des étapes qu’elle propose. Le défi entre les roues rapides verra des hommes tels que Davide Cimolai (Movistar), Vincenzo Albanese (Arkéa-B&B Hôtels), Andrea Vendrame (Decathlon Ag2r La Mondiale) et Biniam Girmay (Intermarché-Wanty), polyvalents et ouverts à de multiples solutions, tentent de jouer leur carte face aux différents acteurs de la société civile. Jonathan Milan (Lidl-Trek), Mark Cavendish (Astana Qazaqstan), Alberto Dainese (Tudor Pro Cycling), Caleb Ewan (équipe Jayco AlUla), Casper Van Uden (Équipe dsm-firmenich PostNL), Phil Bauhaus (Bahrain Victorious), jusqu’à Tim Merlier (Soudal-QuickStep) et Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck), qui apparaissent comme les deux sprinters de référence de cette édition.

Mais il y a aussi des chasseurs d’étapes comme Filippo Ganna (Ineos Grenadiers), que l’on pourrait également voir sprinter à quelques reprises en plus d’être le favori du contre-la-montre, Axel Zingle e Stefano Oldani (Cofidis), Kasper Asgreen (Soudal-QuickStep) Corbin Strong (Israël-Premier Tech), Magnus Cort (Uno-X Mobility), Marius Mayrhofer (Tudor Pro Cycling), ou des échappés classiques tels que Wout Poels (Bahrain Victorious) ou un coureur éclectique comme Julian Alpahilippe (Soudal-QuickStep), qui aura plus de possibilités de s’exprimer.

Bourse des favoris Tyrrhénienne-Adriatique 2024

***** Jonas Vingegaard
**** Juan Ayuso, Jai Hindley
*** Richard Carapaz, Daniel Martinez, Ben O’Connor
** Tao Geoghegan Hart, Enric Mas, Tom Pidcock, Cian Uijtdebroeks
* Thymen Arensman, Romain Bardet, Lennard Kämna, Guillaume Martin, Antonio Tiberi

Chantal Martin