Bora-hansgrohe, tous pour Primož Roglič au Tour de France : présélectionnés Jai Hindley, Lennard Kämna, Daniel Martinez et Aleksandr Vlasov.

La Bora-hansgrohe ne fait pas mystère de sa tactique à l’approche de la Coupe du monde de football. Tour de France 2024. L’idée est clairement celle du « tout pour le tout ». Primož Roglič« . Le Slovène, qui a quitté le Visma | Lease to Bike pour poursuivre son rêve de succès sur le Tour, devra faire face à des adversaires de la trempe de Jonas Vingegaard, Tadej Pogačar e Remco Evenepoeltous soutenus par des équipes très fortes. Ainsi, la formation allemande a décidé de commencer à planifier une Grande Boucle à aborder avec le maximum que sa formation 2024 pouvait offrir. Pour soutenir Roglič, un certain nombre de coureurs de haut niveau ont donc été désignés.

Bora-hansgrohe a en effet établi une présélection qui voit, au départ du prochain Tour, Jai Hindley (vainqueur du Giro d’Italia 2022 et septième du Tour 2023), Daniel Martinezqui vient d’arriver d’Ineos Grenadiers et qui était auparavant un homme important pour ses capitaines, et aussi Aleksandr Vlasovun coureur qui a déjà montré de grandes qualités dans les montées. Ils devraient également être accompagnés d’un autre nom « lourd », celui de Lennard Kämna: l’allemand a aussi le Giro d’Italia 2024 dans son programme et sa participation au Tour ne sera confirmée qu’une fois la Corsa Rosa terminée. Tout le monde sera au rendez-vous pour soutenir Roglič.

Les trois autres composantes de la présélection de Bora-hansgrohe pour le Tour 2024 sont celles de . Nico Denz, tout juste sorti d’un fabuleux 2023, par Matteo Sobrero et de Danny van Poppel. « Nous allons mettre en place une stratégie à un seul capitaine – les mots du directeur sportif Rolf Aldag collecté par WielerFlits – Bien sûr, si nous avons, par exemple, Vlasov cinquième au classement général, nous pouvons l’utiliser pour des tâches tactiques, mais nous ne voulons pas encore rendre tous nos plans publics… Cependant, nous avons un objectif et un capitaine. Nous n’emmenons pas de sprinters et nous ne nous fixons pas d’objectifs supplémentaires. Ensuite, Hindley et Vlasov sont beaucoup plus jeunes que Roglič et, si nous faisons bien les choses, ils peuvent aussi bénéficier d’une stratégie similaire pour grandir davantage. Ils ne seront certainement pas des ailiers au sens classique du terme« .

Lire Aussi  X2O Trofee, Mathieu Van Der Poel après la victoire à Hamme : "Encore fatigué de l'entraînement intensif en Espagne, j'ai manqué de fraîcheur".

Chantal Martin