Clásica de Almería 2024, Olav Kooij bat Matteo Moschetti dans un photo-finish ! 3ème Matteo Trentin

Il faut une photo finish pour désigner le vainqueur de la Clásica de Almería 2024. Le vainqueur, malgré un frémissement en finale, est donc Olav Kooij (Team Visma | Lease a Bike), parfaitement lancé par Wout Van Aertqui a résisté de justesse au retour du champion en titre Matteo Moschetti (Q36.5 Pro Cycling) qui est revenu à très grande vitesse. Le podium d’une course qui, sans grande surprise, s’est terminée au sprint, est à mettre à l’actif de Matteo Trentin (Tudor Pro Cycling), qui a mis derrière lui un Arnaud De Lie (Lotto Dstny) est parti trop tôt et trop loin derrière.

La vidéo de l’arrivée

L’histoire de la course

Sous un ciel qui ne rassure pas, mais qui finalement ne posera pas de problèmes majeurs, la course démarre avec un scénario déjà écrit. En effet, la première tentative d’action forme immédiatement l’échappée du jour. Le premier à bouger est Baptiste Vadic (TotalEnergies), bientôt rejoint par Asier Pablo Gonzalez Quintana (Illes Balears Arabay Cycling), William Barta (Movistar Team), José María García (Illes Balears Arabay Cycling), Luis Angel Maté (Euskaltel-Euskadi) et Ander Okamika (Burgos-BH). Dans le peloton, tout le monde regarde s’il y aura d’autres attaques, mais personne ne bouge. L’avantage a immédiatement commencé à augmenter avec le peloton, permettant aux attaquants de gagner 5’29 » au pied de la première montée de la journée, mais à partir de ce moment-là, le rythme a changé.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, Andreas Leknessund ne lâchera pas le Top 10 : "Il fait du super boulot"

Les premiers à contrôler sont les hommes de Visma | Lease a Bike, qui dans les étapes centrales de la course maintiennent l’écart autour de quatre minutes. Lorsque la route monte à nouveau après l’approche de la côte, le groupe accélère et au sommet du deuxième GPM, l’écart tombe à 3’20 », grâce aussi à l’arrivée de Lotto Dtsny et Intermarché-Wanty dans les premières positions. A 50 kilomètres de l’arrivée, la marge des poursuivants a été réduite à moins de deux minutes, et la remontée s’est faite sans grande difficulté, grâce aussi à l’arrivée d’Uno-X Mobility pour apporter sa contribution.

La jonction s’est donc faite à 15 kilomètres de l’arrivée avec un groupe qui n’avait pas d’équipe de référence puisque les différentes équipes de sprinters se sont alternées à l’avant dans un tourbillon de couleurs qui ne s’est pas arrêté. L’arrivée d’Arkéa – B&B HOtels, Cofidis et Groupama – FDJ ne fait qu’ajouter à la nervosité, avec une chute au milieu du groupe qui voit une dizaine d’hommes s’écrouler à cinq kilomètres de l’arrivée. Dans le dernier kilomètre, les hommes d’Arnaud Démare tentent de se porter à l’avant, mais le premier à faire un geste décisif est Adrien Petit (Intermarché-Wanty) qui donne le tempo à son capitaine Gerben Thijssen.

Mais le sprint est lancé par Wout Van Aert, qui prend la tête avec Olav Kooij dans sa roue. Le jeune Néerlandais ne se laisse pas faire et s’élance avec détermination pour éviter un retour d’Arnaud De Lie (Lotto Dstny), parti derrière. Il en résulte un petit dérapage lorsque Wout Van Aert s’arrête, provoquant une chute heureusement sans conséquence majeure. Parfaitement positionné, Matteo Moschetti (Q36.5 Pro Cycling) tente de s’extirper de la roue du coureur de la classe 2001, qui encadre son jeune rival, apparemment sur le point de le dépasser. Les deux hommes franchissent la ligne d’arrivée presque côte à côte, le cri de joie de Kooij restant dans sa gorge lorsqu’il voit arriver l’Italien. Mais la victoire est bien la sienne, comme le confirme la photo d’arrivée.

Lire Aussi  Le cyclisme à la télévision et en streaming : horaires de la semaine (19-25 février)

Résultat Clásica de Almería 2024

Chantal Martin