Clásica Jaén Paraíso Interior 2024, un triomphe en solo pour Oier Lazkano : « Je veux savoir où sont mes limites ».

Oier Lazkano conquiert les Clásica Jaén Paraíso Interior 2024. Bon début de saison pour les Movistar qui démontre une progression constante depuis la saison dernière et s’offre un nouveau succès important dans sa carrière. Le coureur ibérique est parti de loin dans l’échappée, se débarrassant progressivement de tous les rivaux qui lui tenaient compagnie, et dans le final, il a résisté au retour des poursuivants et a levé les bras au ciel sur la ligne d’arrivée à Ubeda. Les poursuivants les plus proches se sont rapprochés à 28 secondes du champion ibérique avec Bastien Tronchon (Decathlon-Ag2r La Mondiale) qui s’est imposé au sprint devant le slovène Jan Tratnik (Visma|Lease a Bike).

« C’était très dur – les premiers mots après l’arrivée de la classe 99 à nos micros – surtout dans le final et dans les 30 derniers kilomètres. Je voulais partir plus tôt, mais je n’ai pas pu, nous étions vraiment à la limite (…) L’échappée était composée dans les 40/50 premiers kilomètres et quand l’échappée est composée après une heure d’attaques, vous comprenez qu’elle peut être la bonne. Pas forcément gagnante, mais difficile à rattraper car même le groupe a souffert dans la première heure. Quand on se lance dans ces échappées, on pense à la victoire, mais on sait que c’est très difficile.

La saison commence bien pour l’Ibère, mais il reste encore beaucoup de courses et d’objectifs à atteindre : « L’hiver a été bon, j’ai travaillé, je ne suis pas encore au bout de mes limites, mais je vais continuer à essayer. Il ne se fixe aucune barrière pour les courses à venir, avec l’intention d’explorer ses possibilités. Pour l’avenir, donc, « il y a différentes possibilités, peut-être pour le classement général ou peut-être même pour les étapes », mais l’objectif principal « est de découvrir mes limites » pour comprendre « ce que je peux faire et ce que je ne peux pas faire ».

Lire Aussi  Volta ao Algarve 2024, Wout Van Aert : "Ce n'était pas prévu, mais j'étais en tête dans la finale... Demain, je m'attends à perdre du terrain

Chantal Martin