Gand-Wevelgem 2024, Mads Pedersen salue le succès de la chorale : « Nous avons prouvé notre valeur ».

Mads Pedersen ne cache pas sa joie d’être parvenu à l’élection présidentielle. Gand – Wevelgem 2024. Le sourire sur son visage montre l’importance du résultat d’aujourd’hui pour le Danois, vainqueur d’un sprint à deux face à Mathieu Van der Poel (Alpecin – Deceuninck). Une course très difficile qui a vu l’ancien champion du monde et l’ensemble de l’équipe de l’équipe d’Alpecin s’incliner. Lidl – Trek s’est révélée être l’une des équipes les plus en forme de cette campagne nordique qui commence à prendre forme et qui promet d’être extrêmement divertissante et passionnante. Le résultat a été décisif lors de la dernière ascension de la célèbre Kemmelbergun mur pavé qui a été le point tournant qui a vu les deux premiers arrivants se détacher enfin d’un peloton stoïque. Laurence Pithie (Groupama – FDJ) et s’est dirigée vers les 35 derniers kilomètres plats jusqu’à l’arrivée à Wevelgem.

Mathieu et moi ne nous sommes pas battus pendant longtemps, nous avons travaillé ensemble pendant longtemps pour garder le groupe à l’écart », a commenté un Pedersen très heureux à nos micros, « Cependant, je savais qu’à un certain moment il arrêterait de m’aider et au dernier kilomètre il s’est mis dans ma roue comme je l’imaginais, aussi parce que le groupe avec Philipsen arrivait de l’arrière et que cela ne l’aurait pas dérangé. A ce moment-là, je me suis fié à mes sentiments et j’ai pensé que je pouvais faire un de mes longs sprints et je n’ai pas été surpris, je suis très heureux.

Lire Aussi  Milan-San Remo 2024, également l'Italien Andrea Vendrame et Lorenzo Germani dans les sélections Décathlon Ag2r et Groupama-FDJ

Une victoire de prestige pour l’adversaire qu’il a vaincu à l’arrivée, mais aussi pour la manière dont il l’a vaincu, en faisant jeu égal pendant de longues périodes, après l’avoir travaillé sur les flancs grâce à l’équipe : « Je sentais que j’étais dans un bon jour, mais je ne savais pas si j’allais être plus fort que lui. Je savais que nous étions tous les deux à la limite. Je suis heureux qu’il ne se soit pas éloigné de moi dans la montée, ce qui arrive normalement. Je suis heureux d’avoir pu remporter cette victoire, non seulement pour moi, mais aussi pour l’équipe.

A la victoire de Pedersen s’ajoute une convaincante cinquième place pour son coéquipier Jonathan Milanprotagoniste dès le milieu de la course, confirmant une Lidl – Trek extrêmement compétitive et combative : « La victoire est très importante pour moi mais aussi pour l’équipe, nous avons très bien travaillé aujourd’hui. Après la E3 Saxo Classic, nous avons discuté ensemble et aujourd’hui nous avons repris ce que nous n’avions pas pu faire vendredi. Nous sommes très satisfaits de notre équipe pour les classiques, Jasper Stuyven, Johnatan et moi-même nous en sortons très bien et nous allons continuer à travailler de la sorte. Je ne suis pas impressionné par ce que nous avons fait, car je savais de quoi nous étions capables. Aujourd’hui, nous avons prouvé notre valeur.

Chantal Martin