Giro d’Italia 2023, Eddie Dunbar avant le départ de l’étape de Bondone : « Un feu d’artifice ? Aujourd’hui oui, mais pas avant la dernière montée »

Sur Eddie DunbarJayco-AlUla a beaucoup misé compte tenu de la Tour d’Italie 2023. L’Irlandais, qui vient d’arriver d’Ineos Grenadiers, a été investi du poste d’homme au classement par l’équipe australienne pour la Corsa Rosa et Dunbar répond très bien, à tel point qu’à la veille de la troisième semaine, il est encore beaucoup de combats pour au moins une place sur le podium, sinon pour quelque chose de plus. L’Irlandais de 26 ans en est à son deuxième Grand Tour de sa carrière et devra déterminer quelle sera sa performance réelle dans une troisième semaine qu’il s’attend à être très intense.

« Je vais bien – a déclaré Dunbar avant le départ de l’étape de Monte Bondone – Il y a un peu d’incertitude car c’est essentiellement la première fois que j’aborde une course de trois semaines avec des ambitions pour le classement et je devrai voir comment J’y vais. En tout cas, je continuerai à faire ce que j’ai fait jusqu’à présent, puis la route parlera ».

L’Irlandais tente de tirer les cartes dans la course : « Aujourd’hui je pense qu’il y aura un feu d’artifice parmi les hommes du classement – sa pensée – Mais je ne pense pas qu’il se passera quelque chose avant la dernière ascension (donc précisément le Monte Bondone – éd), nous devrons donc attendre encore quelques heures. Les pièges de l’après-jour de congé ? Il y a des coureurs qui souffrent de cette situation, mais dans ce cas les organisateurs doivent être reconnus pour ne pas avoir prévu d’étape avec un départ en montée au départ: il y a 60 kilomètres de plaine où l’on peut bien se réchauffer ».

Lire Aussi  Volta a Catalunya 2024, présentation du parcours et coups de cœur Étape 3 : Sant Joan de les Abadesses - Port Ainé (176,7 km)

Chantal Martin