Groupama-FDJ, Stefan Küng revient sur la chute des Championnats d’Europe :  » L’UCI doit se pencher sur le problème de la position du vélo « .

Le 2023 de Stefan Küng a été principalement marquée par la chute dangereuse lors des Championnats d’Europe à Drenthe. Le Suisse de Groupama-FDJa chuté lors du contre-la-montre et s’est remis en selle en sang, franchissant la ligne d’arrivée avec un casque éclaté et une commotion cérébrale. Une scène très inhabituelle qui a également ouvert un débat sur les raisons pour lesquelles il n’a pas été arrêté, étant donné qu’il n’y avait aucune preuve à l’époque de la gravité de ses blessures. Dans une interview accordée au portail allemand Radsport-News est revenu sur le sujet, déclarant tout d’abord que l’UCI « devrait s’attaquer au problème ».

« L’UCI doit créer de meilleures conditions. Les conditions doivent être telles que le sport puisse être pratiqué en toute sécurité au niveau où il l’est actuellement », prévient-il. Les positions aérodynamiques deviennent de plus en plus extrêmesce à quoi vous êtes très sensible en tant que pilote. Vous vous dites « si vous le pouvez, baissez la tête » ».

« La chute nous a semblé très étrange, nous l’avons donc observée attentivement et nous nous sommes demandés si nous pouvions l’éviter. nous avons tiré nos propres conclusions – dit-il en analysant l’incident de Drenthe – Mais la balle est à nouveau dans le camp de l’UCI. Ils ont remarqué il y a quelques années que les petits coureurs avaient un avantage dans le contre-la-montre et ils ont donc ajusté les positions, mais je fais partie des coureurs plus grands et pour moi, l’espace entre la surface de contact et le haut des fixations est de 14 centimètres. Peut-être auraient-ils dû laisser les choses en l’étatmais ce n’est pas mon domaine ».

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, l'étape change encore, le San Bernardo est complètement coupé : il part du Châble (OFFICIEL)

Chantal Martin