Il y a un an… Groupama-FDJ, David Gaudu s’est lancé dans une « croisade » contre Démare : « Il me manque de respect. Je ne veux pas de lui au Tour, restez chez vous » – Puis des excuses : « Je n’aurais pas dû faire ces commentaires publiquement ».

Les guenilles volent à la maison Groupama-FDJ. Au cours de la matinée d’aujourd’hui, des images d’une discussion sur la plateforme Discord ont circulé sur les médias sociaux dans laquelle David Gaudu s’en est pris à son camarade Arnaud Démare. Le grimpeur breton a accusé son coéquipier d’avoir tenté de le faire chuter pendant quelques tours et a expressément admis qu’il ne voulait pas de lui sur le Tour de France, où il cherchera à monter sur le podium. Le Français a également révélé qu’il y avait du mauvais sang entre lui et son compatriote depuis 2017 déjà, avec divers comportements irrespectueux du sprinteur à son égard, notamment en évitant d’entrer dans l’ascenseur en sa présence.

Une fois la nouvelle rendue publique, Gaudu s’est donc excusé publiquement auprès de l’équipe et de son coéquipier, expliquant que tout ce qu’il a dit aurait dû rester au sein de l’équipe, confirmant de toute façon une situation épineuse. Le manager de l’équipe Marc MadiotCependant, il ne semble pas trop inquiet et explique qu’il ne se préoccupe pas de savoir si ses coureurs sont des amis, mais qu’il lui suffit qu’ils coopèrent dans la course.

La discussion a porté sur la décision de Démare de rejoindre la retraite avec les grimpeurs : « Il a choisi de venir, c’est de sa faute s’il est détruit », a répondu Gaudu à un internaute. Il veut venir au Tour, mais la place n’est pas garantie. Mon conseil ? Rester à la maison« . La classe 96 va même plus loin en suggérant qu’il s’engage personnellement à exclure son compagnon de la sélection pour le Tour : « […].La guerre n’est pas finie. Nous sommes en croisade. L’avantage, c’est que nous ne nous parlons presque jamais et que nous roulons ensemble« .

Lire Aussi  Soudal-QuickStep, Luke Lamperti sur les traces de Peter Sagan tandis que Patrick Lefevere rappelle Tom Boonen et Johan Museeuw

Le quatrième de la dernière Grande Boucle, lui, ne semble pas avoir de problème à en parler directement avec son compagnon :  » S’il veut que je lui dise en face, je peux très bien le faire. Je n’ai pas peur de lui. Je ne veux pas de lui dans le Tour et je le lui ai déjà dit.« . En dehors des courses, la situation n’est pas bonne non plus : « Entre lui et moi, ça ne marche pas. De sa part, il y a depuis 2017 un grand manque de respect à mon égard. Il y a quelque temps, lors d’un tournage, il a failli me faire tomber volontairement. Et puis il ne veut pas monter dans l’ascenseur car ‘il y a Gaudu’« .

Le chat date de près d’une semaine, mais ce n’est qu’aujourd’hui, après que les écrans ont fait le tour de la France puis du monde, que Gaudu a décidé de s’excuser : « Mes commentaires n’auraient pas dû être faits en public. J’ai présenté mes excuses à l’équipe et à Arnaud ».

Le sprinteur n’a pas encore répondu, tandis que le directeur de l’équipe Groupama-FDJ Marc Madiot s’est exprimé devant les micros de Ouest-France, révélant également la date de la prochaine épreuve à laquelle les deux hommes courront ensemble : « Ces commentaires ne changent rien à leurs projets. La preuve, ils seront tous les deux à Paris-Nice dans un mois et demi. Ils ne sont pas amis, d’accord, mais Je ne demande pas à mes coureurs d’être amis, mais d’être capables de travailler ensemble. Et j’ai suffisamment d’expérience pour pouvoir dire que celui avec qui vous êtes le plus ami n’est pas toujours celui avec qui vous travaillez le mieux. Gaudu est une fille. Ensuite, si cela crée des problèmes, ce sera à moi de les gérer en interne. Mais j’ai confiance en eux.

Lire Aussi  GP Criqueilion 2024, photographié par Alec Segaert !

Chantal Martin