Paris-Nice 2024, Aleksandr Vlasov trouve le succès : « Une journée très dure ».

Aleksandr Vlasov trouve un espace pour briller à la Paris – Nice 2024. Pour sa première sortie en tant que domestique de luxe de Primoz Roglicle Russe confirme qu’il peut être une option tactique importante dans l’échiquier de l’Union européenne. Bora – hansgrohen d’abord au service du Slovène, mais aussi avec la capacité de frapper. A ses côtés dans le contre-la-montre par équipes et précieux dans la poursuite hier aussi, faisant le plus gros du travail à la place de son capitaine, le coureur né en 1996 s’est aujourd’hui déplacé selon les ordres de l’équipe, se retrouvant finalement seul en tête dans le final, favorisé par la situation tactique générale, pour triompher au sommet de la nouvelle ligne d’arrivée de la septième étape de la Corsa del Sole.

« Je suis très heureux de gagner ici, dans une course WorldTour, l’une des plus importantes du calendrier », a-t-il commenté après l’arrivée, « Le plan était de voir comment se déroulait la montée et de déterminer si je devais aider Primoz ou partir à la suite de quelques attaques. J’ai trouvé le moment et j’ai décidé d’y aller. À ce moment-là, j’ai tout donné.

Cette victoire n’a évidemment pas été facile à remporter, dans des conditions compliquées qui, même pour quelqu’un comme lui, habitué aux rigueurs du climat, n’ont pas été faciles à obtenir, même si cela l’a clairement favorisé : « Les conditions étaient très difficiles, avec de la pluie et du vent. Dans les derniers kilomètres, j’avais vraiment froid aux mains. En plus du parcours exigeant, il faisait vraiment très froid aujourd’hui ».

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, l'étape change encore, le San Bernardo est complètement coupé : il part du Châble (OFFICIEL)

Chantal Martin