Présentation de l’équipe 2024 : Bora-hansgrohe

La Bora-hansgrohe est l’une des équipes qui fera parler d’elle la saison prochaine. D’énormes coureurs sont arrivés du marché du cycle, et la formation allemande, qui est sur le point de devenir une expression de l’empire sportif géant dirigé par Red Bull, tentera de se hisser au sommet du monde cycliste international, en essayant de saper les efforts d’UAE et de Visma. L’équipe, en particulier dans les montées et les courses d’un jour sans pierres, est du plus haut niveau et l’impression est celle d’une équipe potentiellement multi-gagnante. L’une des parties les plus difficiles de la saison, cependant, pourrait être la bonne combinaison des nombreuses forces en présence.

Les hommes les plus attendus

Sans surprise, les projecteurs seront braqués sur le coup de feu le plus important du dernier cycle du marché, Primož Roglič. En quête d’espace pour tenter de se lancer à l’assaut du Tour de France, le Slovène a décidé de quitter Jumbo-Visma après huit saisons pour rejoindre la formation allemande, une équipe qui peut lui fournir un bon nombre d’hommes capables de l’épauler dans cette entreprise. La Grande Boucle sera donc l’objectif principal du coureur de 34 ans, qui reste par ailleurs l’un des meilleurs interprètes des courses par étapes d’une semaine, un terrain où il pourra remporter de nombreux succès, avec en ligne de mire le Tour de Suisse, la dernière course par étapes d’une semaine de haut niveau qui lui manque pour compléter une « cordée » historique.

Roglic est assurément un renfort important pour une équipe déjà fortement orientée vers les courses par étapes et les ascensions et qui pourra continuer à compter sur deux noms de poids tels que Jai Hindley e Aleksandr Vlasov. Le premier, capable de remporter le Giro d’Italia 2022 et de porter un jour le Maillot Jaune lors du dernier Tour, se voit inévitablement fermer les portes de ses ambitions sur le GT transalpin par l’arrivée du Slovène, pourtant il participera très certainement à la Grande Boucle (peut-être dans un rôle de co-capitaine) compte tenu de la présence de tant de contre-la-montre et de moins de montées que d’habitude sur le Giro. Ce sont précisément ces deux éléments qui pourraient plutôt propulser ce dernier vers la Corsa Rosa, où il a déjà frôlé le podium en 2021, le Russe étant également susceptible de s’intéresser aux classiques ardennaises et, comme Hindley, aux courses d’une semaine du WorldTour.

En ce qui concerne la montée, un autre ajout notable de la CicloMercato est certainement celui de Daniel Felipe Martinez. Le Colombien sort d’une année 2023 peu brillante, mais ses qualités ne sont pas en cause et, si l’on se souvient de ce qu’il a fait pour soutenir Bernal dans le Giro 2021, il pourrait s’avérer un pion précieux pour les capitaines dans les journées les plus exigeantes, tout en ayant évidemment son mot à dire dans les petites courses par étapes et, compte tenu de sa rapidité de sprint, dans les classiques wallonnes. Lennard Kämna ed Emanuel Buchmann sont deux autres coureurs qui ne font que confirmer la force de l’équipe dans les montées ; tous deux sont capables de servir leurs coéquipiers, mais aussi de prendre la première place et, pour le premier, les victoires d’étape.

A cette longue liste d’hommes forts dans les montées s’ajoutent également Sergio Higuita e Maximilian Schachmann. Le Colombien sort d’une année 2023 peu brillante mais est prêt à se relancer à son meilleur niveau, tandis que Schachmann, bien qu’il n’ait que 30 ans dans quelques jours, a disparu des radars depuis quelques saisons et peine à s’exprimer à haut niveau, principalement en raison d’une longue série de problèmes physiques. Un ajout intéressant est celui de l’Espagnol Roger Adriàqui, au cours de ses quatre années de militantisme au sein de l’Equipo Kern Pharma, s’est imposé comme un homme intéressant, en particulier pour les courses d’un jour. Aussi Matteo SobreroArrivé de Jayco, Matteo Sobrero tentera d’apporter quelques victoires et de bonnes places à l’équipe, à la fois en essayant d’attaquer de loin et en faisant appel à ses qualités de spécialiste du contre-la-montre. Enfin, des progrès sont attendus de la part de Giovanni Aleotti, qui pour l’instant n’a pas encore exploité tout son talent, mais qui a montré qu’il pouvait faire de bonnes choses, surtout sur des parcours accidentés.

Lire Aussi  Volta a Catalunya 2024, présentation du parcours et des favoris Étape 2 : Mataró - Vallter 2000 (186,5 km)

En revanche, du côté des roues rapides, tous les espoirs sont tournés vers Jordi Meeusvainqueur cette année sur les Champs Elysées et capable de se faire une place qui le mènera sûrement à d’autres victoires importantes en 2024. Les autres sprinters qui se partageront le butin sont Danny van Poppel, Marco Haller, qui pourrait toutefois jouer un rôle de soutien plutôt que de finalisation. Il en va tout autrement pour le nouveau venu Sam Welsfordqui a quitté Dsm après une bonne année 2023 et qui peut être une source non négligeable de points et de victoires au cours de l’année.

Il sort donc de la meilleure saison de sa carrière, Nico Denz, qui a fait parler de lui lors du Giro d’Italia et qui, dans la seconde moitié de l’année 2023, s’est confirmé à un très haut niveau. Il est peu probable qu’il ait à nouveau carte blanche pour partir à la chasse aux victoires, mais l’Allemand, saison après saison, a révélé d’excellentes qualités de coureur, notamment sur les terrains mixtes. Sur la vague d’enthousiasme de ces dernières semaines, il sera également de retour à l’action Ben Zwiehoff, qui a montré qu’il est un bon grimpeur et qu’il peut rechercher la satisfaction personnelle dans les plis du calendrier international. Il s’attend donc à ce que le ski-alpiniste lui donne du fil à retordre Anton Palzer, qui en est à sa troisième saison en tant que « pro », tandis que de Bob Jungels on ne sait plus à quoi s’attendre. Le Luxembourgeois est souvent passé d’excellentes saisons à d’autres dans l’anonymat et il faudra voir quelle ‘version’ il pilotera en 2024. Sur certains parcours, il pourra toutefois tenter de se mettre en évidence Patrick Gamperqui peut tenir son rang dans les hautes collines et les montagnes et qui pourrait, cependant, souvent être affecté au soutien de compagnons plus titrés.

Enfin, en ce qui concerne le personnel d’encadrement, l’équipe allemande joue la carte de la sécurité en s’appuyant sur l’expérience de Cesare Benedetti, Jonas Koch e Ryan Mullence dernier semblant avoir perdu de sa superbe sur le front du contre-la-montre individuel. Les tâches grégaires sont également probables pour Filip Maciejukest arrivé de Bahreïn victorieux et prêt à se mettre au service de ses coéquipiers.

Les jeunes promesses

Dans la liste des plus jeunes, le nom du néo-professionnel se détache Emil Herzog. 19 ans, il a été champion du monde junior à Wollongong 2022, alors que la saison qui vient de s’écouler, passée sous le maillot de Hagens Berman Axeon, n’a pas été enthousiasmante. Passeur rapide et résistant, il va pouvoir commencer à accumuler de l’expérience à haut niveau, dans le but de mûrir et peut-être de commencer à se faire remarquer. Le grimpeur a un an de plus Alexander Hajekqui s’est illustré dans plusieurs épreuves du calendrier des jeunes 2023 et qui représente le prototype du coureur qui doit apprendre à évoluer dans un groupe.

Lire Aussi  Route d'Occitanie 2023, la liste de départ définitive

Louis-Joe Lührs n’a alors que 20 ans, mais entame déjà sa troisième saison en tant que professionnel. Jusqu’à présent, il n’a pas beaucoup progressé, mais le temps joue en sa faveur. Sa première année parmi les « grands » de l’Union européenne a été beaucoup plus brillante. Florian Lipowitzqui s’appuie sur son succès au Tour tchèque et de nombreuses bonnes places dans des courses à étapes courtes : pour lui, 23 ans, la saison à venir pourrait être celle de la consécration à un haut niveau. Il en va de même pour le Danois de 22 ans Frederik Wandahl, qui a déjà montré des qualités remarquables dans les courses d’un jour et, plus généralement, sur des parcours accidentés et vallonnés.

Organic Bora – hansgrohe 2024

ADRIÀ Roger 18.04.1998

ESP

ALEOTTI Giovanni 25.05.1999

ITA

BENEDETTI Cesare 03.08.1987
BUCHMANN Emanuel 18.11.1992

GER

DENZ Nico 15.02.1994

GER

GAMPER Patrick 18.02.1997

AUT

HALLER Marco 01.04.1991

AUT

HIGUITA GARCIA Sergio Andres 01.08.1997

COL

HINDLEY Jai 05.05.1996

AUS

JUNGELS Bob 22.09.1992

LUX

KÄMNA Lennard 09.09.1996

GER

KOCH Jonas 25.06.1993

GER

LIPOWITZ Florian 21.09.2000 GER
LÜHRS Luis-Joe 20.01.2003 GER
MACIEJUK Filip 03.09.1999 POL
MEEUS Jordi 01.07.1998
MULLEN Ryan 07.08.1994
PALZER Anton 11.03.1993
ROGLIC Primoz 29.10.1998

SLO

SCHACHMANN Maximilien 09.01.1994 GER
SOBRERO Matteo 14.05.1997 ITA
VAN POPPEL Danny 26.07.1993 NED
VLASOV Aleksandr 23.04.1996

RUS

WANDAHL Frederik 13.06.1993 DEN
WELSFORD Sam 19.01.1996 AUS
ZWIEHOFF Ben 22.02.1994 GER
HAJEK Alexander 19.07.2003

AUT

HERZOG Emil 06.10.2004

GER

Directeur général DENK Ralph 01.11.1973
Directeur sportif ALDAG Rolf 25.08.1968
Directeur sportif adjoint ARCHBOLD Shane 02.02.1989
Directeur sportif adjoint ARTUSO Paul 12.02.1989
Directeur sportif adjoint EISEL Bernhard 17.02.1981

AUT

Directeur adjoint des sports GASPAROTTO Enrico 22.03.1982
Directeur sportif adjoint HAUSSLER Heinrich 25.02.1984
Directeur adjoint des sports PÖMER Christian 21.09.1977
Directeur sportif adjoint SCHROT Christian 25.04.1976
Directeur sportif adjoint SZMYD Sylwester 02.03.1978
Directeur sportif adjoint VILA ERRANDONEA Patxi 11.10.1975
Directeur sportif adjoint WAKEFIELD John 30.06.1977
Directeur sportif adjoint WERNER Hendrik 18.04.1983

Mouche – 7

Colline – 8.5

Montagne – 9,2

Pavé – 4,2

7.2

CicloMercato a conçu une équipe qui, lorsque la route grimpe, dispose d’une myriade de combinaisons différentes, toutes de très haut niveau. Le grand défi est d’amener Primož Roglič à la victoire dans le Tour de France, mais il y a beaucoup d’autres coureurs qui peuvent s’illustrer, tant dans les grands tours que dans les petites courses par étapes et même dans les classiques vallonnées. Les succès partiels ne devraient pas manquer, compte tenu des attaquants pur-sang et des deux sprinters de bon calibre qui figurent sur la liste. En revanche, il n’y a pratiquement pas d’arsenal à déployer sur les pierres.


Note de l’utilisateur :
3.73
( 2 votes)

Chantal Martin