Présentation de l’itinéraire et des favoris AlUla Tour 2024

Tout est prêt pour leAlUla Tour 2024. La course, qui se déroule cette année de 30 janvier au 3 février donne le coup d’envoi des courses au Moyen-Orient, en proposant un parcours sous le signe de la tradition qui ne s’écarte pas beaucoup de celui des années précédentes, lorsqu’il était connu sous le nom de Saudi Tour. Cette année, les étapes se dérouleront dans les environs du site archéologique d’AlUla, classé au patrimoine de l’Unesco et qui a donné son nouveau nom à l’épreuve, en proposant trois étapes pour les sprinters, la première, la troisième et la quatrième, et deux fractions qui donneront les grandes lignes du classement général. Tout d’abord, l’arrivée se fera le deuxième jour, avec l’ascension du Shaaran Nature Reservem et enfin aux Skyviews de Harrat Uwayrid, huit kilomètres après une montée avec une pente à deux chiffres et qui révélera le successeur de Ruben Guerreiro, triomphant en 2023. Au départ, il y aura 9 équipes WorldTour, 5 professionnelles, 3 continentales et la sélection nationale d’Arabie Saoudite.

HASHTAG OFFICIEL : #AlUlaTour

Tableau d’honneur de l’AlUla Tour

2023 GUERREIRO Ruben
2022 VAN GILS Maxim
2021 Non joué en raison de la pandémie de Covid-19
2020 BAUHAUS Phil

AlUla Tour route 2024

La course débutera par la première étape de 149,5 kilomètres, dont les points de départ et d’arrivée seront les suivants la gare d’Al Manshiyah. L’étape ne prévoit pas de difficultés altimétriques particulières, le groupe, après 118 kilomètres, entrera dans le circuit final qui mènera à l’arrivée où les roues rapides du peloton se disputeront le premier sprint et le premier maillot de la nouvelle édition.

Winter Park sera le point de départ de la plus longue étape de cette année qui, après 199,5 kilomètres, conduira les coureurs à la réserve naturelle de Sharaan. Après seulement 20 kilomètres, le peloton s’attaquera à la rampe d’arrivée, qui mesure 4200 mètres avec une pente moyenne de 3,2%. Après l’échappée, l’étape ne présente plus de difficultés jusqu’à ce que les coureurs reviennent au pied de l’ascension finale, qui se prête à la lutte pour le succès final.

La troisième étape, qui part de l’aéroport international d’AlUla pour rejoindre la piste de la Camel Cup d’AlUla, ne présente pas non plus d’embûches particulières. Les coureurs affronteront 170,6 kilomètres avec quelques montées et descentes et qui, dans le final, pourraient se prêter, en cas de vent, à des ventilations qui pourraient diviser le peloton. Cependant, les sprinters devraient encore être les protagonistes de la victoire. Les roues rapides se battront également pour le succès lors de la quatrième étape, qui part de Hegra et se termine à Maraya, dont les 142,2 kilomètres sont relativement plats. Le peloton passera pour la première fois, après 113 kilomètres, sur la ligne d’arrivée, qui est en légère montée avec 600 mètres à 4,3%.

Lire Aussi  Tour du Dauphiné 2023, Christophe Laporte : "On a peut-être trop durci la course et il ne m'en restait plus au bout"

La dernière étape partira de la ville d’AlUla et se terminera à Vue du ciel de Harrat Uwayrid. Les 136 premiers kilomètres sur les 150 prévus sont essentiellement plats, mais dans le final il y aura une montée de 2800 mètres avec une pente moyenne de 12% et des pointes de 22%. Immédiatement après la montée, huit kilomètres avant l’arrivée, qui consacrera le vainqueur de cette édition.

Étapes AlUla Tour 2024

Étape 1 (30/01) : Gare d’Al Manshiyah – Gare d’Al Manshiyah (149,5 km)
Étape 2 (31/01) : Winter Park – Réserve naturelle de Sharaan (199,5 km)
Étape 3 (01/02) : Aéroport international d’AIUIa – AlUla Camel Cup Track (170,5 km)
Étape 4 (02/02) : Hegra – Maraya (142,5 km)
Étape 5 (03/02) : Vieille ville d’AIUIa – Vue du ciel de Harrat Uwayrid (150,5 km)

Les favoris du Tour AlUla 2024

Le favori numéro un pour le succès final sera Simon Yates dans une Jayco AlUla qui voudront honorer de leur mieux la course locale de l’équipe. Après sa septième place au Tour Down Under, le Britannique tentera de gagner avec le soutien de coureurs courageux tels que Alessandro De Marchi e Lucas Hamilton. L’équipe australienne se battra également pour des succès partiels avec Dylan Groenewegenvainqueur d’une étape l’an dernier et tout juste auréolé de son triomphe dans la course d’ouverture du calendrier européen à Valence.

Nouvelle équipe mais même motivation qu’en 2023 pour Davide Formolo. Le coureur de Movistar roulera avec la dorsale 1, héritée de celle de Ruben Guerreiro qui a été le seul à pouvoir le battre l’année dernière, et il essaiera de commencer sa nouvelle aventure du bon pied dans une équipe où il aura beaucoup plus d’espace que lors de ses dernières années dans le cuirassé UAE Team Emirates. Pour ce faire, il devra défier deux anciens coéquipiers qui peuvent certainement lui donner du fil à retordre comme l’expérimenté Rafal Majka et la jeune pousse Finn Fisher-Black. Le premier se testera pour sa première sortie de la saison, le Néo-Zélandais, quant à lui, tentera d’oublier le malheureux Tour Down Under pour tenter de réussir.

Sur un parcours similaire, il peut également tirer son épingle du jeu. Matteo Sobreropour sa première sortie sous le maillot de Bora-hansgrohe, une formation aux ambitions élevées qui pourra également compter sur l’Allemand. Maximilian Schachmann. Les autres coureurs à surveiller sont certainement les jeunes Belges William Junior Lecerf (Soudal QuickStep), qui pourrait chercher à faire sa marque immédiatement dans sa première course professionnelle après avoir déjà impressionné l’année dernière en tant que stagiaire, le malheureux Pierre Latour (Total Energies), qui dans une course où il n’y aura pas beaucoup de descentes pourrait essayer de faire valoir ses qualités dans les montées, et notre Gianluca Brambilla e Filippo Conca (Q36.5 Pro Cycling), qui peuvent prétendre à une bonne place s’ils parviennent à franchir sans encombre les étapes qui leur sont moins favorables.

Lire Aussi  Boucles de la Mayenne 2023, Ivo Oliveira remporte le prologue

Dans les éditions précédentes, des coureurs rapides mais coriaces ont également réussi à se hisser dans le classement. Bryan Coquard, leader du sprint d’une Cofidis qui aurait pu dans l’expérimenté Ben Hermans un homme taillé pour les fins les plus difficiles, mais surtout pour les Britanniques. Fred Wright (Bahrain-Victorious), qui pourrait avoir en Andrea Pasqualon une alternative dans certaines circonstances, mais surtout un très bon soutien. La course pourrait également être une bonne opportunité pour l’Erythréen. Henok Mulubrhan (Astana Qazaqstan), qui fait ses débuts sous le nouveau maillot et qui a montré de bonnes dispositions pour ce type de course. Parmi les formations continentales, un coureur comme Merhawi Kudus (Terengganu Cycling Team) sera certainement à surveiller en raison de ses qualités dans les montées et de l’importance de ces épreuves pour l’équipe, tout comme notre propre équipe. Giovanni Carbonipour sa première sortie avec l’ambitieuse équipe JCL Ukyo.

Batailles attendues également chez les sprinters. Dylan Groenwegen sera sans doute l’homme le plus attendu, mais la concurrence ne manquera pas, à commencer par Juan Sebastian Molano (UAE Team Emirates), également flanqué d’un train digne de ce nom pour le soutenir, et d’un Tim Merlier (Soudal-QuickStep) qui doit essayer de profiter au maximum des opportunités qui s’offrent à lui. Dans la mêlée, ils essaieront aussi de se jeter dans la bataille. Davide Cimolai (Movistar), Dusan Rajovic (Bahreïn-Victorieux), Soren Waerenskjold (Uno-X Mobility), Casper Van Uden (Équipe dsm-firmenich PostNL), Gleb Syritsa (Astana Qazaqstan), Matteo Moschetti (Q36.5 Pro Cycling), Arvid De Klijn (Tudor Pro Cycling) et Matteo Malucelli (JCL Team UKYO). Pour la plupart d’entre eux, il s’agira de leur première sortie de la saison, la condition est donc encore un peu inconnue, mais les hiérarchies ne tarderont pas à se dessiner.

Les favoris de la bourse AlUla Tour 2024

***** Simon Yates
**** Finn Fisher-Black, Davide Formolo
*** Ben Hermans, William Junior Lecerf, Rafal Majka
** Gianluca Brambilla, Pierre Latour, Maximilian Schachmann, Matteo Sobrero
* Giovanni Carboni, Filippo Conca, Lucas Hamilton, Merhawi Kudus, Fred Wright

AlUla Tour 2024 Altimétrie et planimétrie

Chantal Martin