Présentation de l’itinéraire et des favoris Milan-Turin 2024

La Milan – Turin 2024 présentera un parcours renouvelé par rapport aux dernières éditions. La plus ancienne classique du monde, programmée Mercredi 13 marsLa 105ème édition de la classique italienne confirme sa position dans le calendrier à proximité du Milano – Sanremo, offrant un parcours plutôt vallonné dans le final et probablement peu adapté aux purs sprinters. La 105ème édition de la classique italienne confirme le départ de Rho et, après avoir traversé les provinces de Milan, Novara, Vercelli et Turin, aboutira, après 177 kilomètres, à Salassaà Canavese. Neuf équipes WorldTour et autant d’équipes professionnelles sont attendues au départ, pour un rendez-vous qui sera pour certains le tremplin idéal vers le premier monument de la saison.

HEURE DE DÉPART OFFICIELLE : 11:30
HEURE D’ARRIVÉE (PRÉVUE) : 15:46-16:10
TÉLÉVISION EN DIRECT ET STREAMING : 14:20-16:20 RaiSport, RaiPlay / 14:20-16:00 Eurosport 2 / 14:20-16:20 Eurosport, Discovery+
HASHTAG OFFICIEL : #MilanTurin

Tableau d’honneur récent Milan – Torino

2023 DE KLEIJN Arvid
2022 CAVENDISH Mark
2021 ROGLIC Primoz
2020 DEMARE Arnaud
2019 WOODS Michael
2018 PINOT Thibaut
2017 URÁN Rigoberto
2016 LÓPEZ Miguel Ángel
2015 ROSA Diego
2014 CARUSO Giampaolo

Itinéraire Milan – Turin 2024

Rho – Salassa (177 km)

La première partie de l’itinéraire, après le départ de Rhoà la périphérie de Milan, sera pratiquement plat et le peloton entrera dans le Piémont après quelques kilomètres, en touchant les provinces de Novara et de Vercelli. Les premières montées et descentes, qui ne présentent toutefois ni longueur ni dénivelé particuliers, seront abordées par le peloton lorsqu’il entrera dans la région du Canavese, dans la province de Turin, après environ 95 kilomètres du départ. Après Rivarolo Canavese, ils passeront sous la ligne d’arrivée de Salassa et a entamé un circuit d’environ 44 kilomètres.

L’anneau comprend deux ascensions, certes pas insurmontables, mais qui pourraient rester dans les jambes de certains sprinters, surtout si elles sont abordées à vive allure. La première, de Rivara à Prascorsano, abordée à un peu moins de 30 kilomètres de l’arrivée, mesure un peu plus de 4 kilomètres et présente une pente constante d’environ 8-9% dans la partie centrale. Après une courte descente, une deuxième aspérité, toujours longue de 4 kilomètres mais nettement plus praticable, conduira les coureurs jusqu’au Colleretto Castelnuovo.

Lire Aussi  Résultat, vainqueur et classement de l'étape 14 du Giro d'Italia 2023 : Nico Denz marque son doublé, Geraint Thomas donne la Maglia Rosa à Bruno Armirail

Une succession qui ressemble beaucoup à celle de Cipressa et Poggio, qui conclut le Milano-Sanremo (programmé dans trois jours), et qui pourrait inciter certains coureurs à faire un test général. Le final, en fonction de la situation dans le peloton, pourrait toutefois permettre aux équipes de sprinters de s’organiser, à condition que d’éventuels attaquants ne disposent pas déjà d’un avantage insurmontable en vue de l’arrivée à Salassa. Les dix derniers kilomètres sont en effet à nouveau plats, les trois derniers présentant une légère pente de 1,2%, qui s’atténue dans la dernière ligne droite de 800 mètres.

Favoris Milan – Turin 2024

Cliquez ici pour la liste de départ

Comme souvent dans les courses d’un jour avec un profil vallonné dans la partie finale, ce sont les coureurs du peloton eux-mêmes et la manière dont ils interprètent les derniers kilomètres de cette course qui détermineront qui seront les favoris pour la victoire. Dans le cas d’une allure douce et d’une arrivée en peloton, les favoris seront évidemment les purs sprinters, comme les vétérans. Mark Cavendish (Astana Qazaqstan), vainqueur en 2022, mais qui sort d’un Tirreno-Adriatico décevant, Alexander Kristoff (Uno-X Mobility), deuxième du sprint de San Benedetto de Tronto, et Arnaud Démare (Arkea-B&B Hotels), triomphante en 2020 mais sortie meurtrie de Paris-Nice.

Si ces trois-là sont les sprinters les plus purs et les plus attendus, il ne manque pas de coureurs rapides et endurants qui peuvent tenter leur chance dans un sprint final chaotique, où ils arrivent plus frais. Ivan Garcia Cortina (Movistar) qui a montré qu’il avait une bonne jambe, le Britannique Ethan Vernon (Israël-Premier Tech), le jeune Casper Van Uden (dsm-firmenich), le duo Cofidis formé par Axel Zingle et surtout le pétillant Bryan Coquardsans oublier le Belge Arne Marit (Intermarché-Wanty), le Néerlandais Marijn Van Den Berg (EF-EasyPost) et les Italiens Giovanni Lonardi (Polti-Kometa), Davide Persico (Bingoal-WB), Enrico Zanoncello (VF Group-Bardiani) et Davide Cimolai (Movistar), sans oublier bien sûr le puissant norvégien Søren Wærenskjold (Uno-X Mobility), une alternative de qualité.

Lire Aussi  Lidl-Trek, Giulio Ciccone confirme qu'il vise le classement du Giro et n'exclut pas une participation au Tour : "Mais si j'y vais, ce sera au service des autres".

Parmi les coureurs qui devront tenter d’endurcir la course, soit directement, soit au sein de leur propre équipe, pour pouvoir ensuite tenter d’installer un groupe de tête en cas de course plus sélective, on trouve les Suisses Marc Hirschi (UAE Team Emirates), ancien vainqueur de la Faun Drôme Classic, la course italienne de l’année. Alberto Bettiol (EF-EasyPost), toujours dangereux dans ces courses, ou encore des coureurs polyvalents comme Kristian Sbaragli (équipe Corratec), Diego Ulissi (UAE Team Emirates), Mirco Maestri (Polti-Kometa) et Walter Calzoni (Q36.5 Pro Cycling)

Si, par contre, la montée vers Prascorsano devait faire plus de sélection que prévu, on peut s’attendre à voir des grimpeurs qui pourraient aussi essayer d’arriver seuls, ou dans un petit groupe. Des hommes comme Alexey Lutsenko (Astana Qazaqstan) et Bob Jungels (Bora-hansgrohe), semblent les plus adaptés, ainsi que le trident Movistar composé de Rubio Einer, Carlos Canal e Gonzalo Serrano. Un scénario de course qui pourrait aussi sourire à l’expert Gianluca Brambilla (Q36.5 Pro Cycling).

Bourse des favoris Milan – Turin 2024

***** Bryan Coquard
**** Alberto Bettiol, Marc Hirschi
*** Davide Cimolai, Arnaud Démare, Ethan Vernon
** Mark Cavendish, Ivan Garcia Cortina, Diego Ulissi, Casper Van Uden
* Alexey Lutsenko, Kristian Sbaragli, Gonzalo Serrano, Marijn van den Berg, Axel Zingle

Prévisions météorologiques Milan – Turin 2024

Principalement nuageux. Risque de précipitations : 0%. Humidité : 46%. Direction du vent NW jusqu’à 3 km/h. Température prévue : minimum 12°, maximum 15°.

Altimétrie et planimétrie Milan – Turin 2024

Horaire Milan – Turin 2024

Chantal Martin