Présentation de l’itinéraire et favoris Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2024

Après l’Omloop Het Nieuwsblad, le week-end d’ouverture du calendrier belge se poursuit et se termine, comme le veut la tradition, par la course de Kuurne-Brussels-Kuurne. Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2024. Au programme Dimanche 25 févrierLa classique flamande proposera un parcours avec quelques petites nouveautés qui n’affecteront cependant pas les caractéristiques principales de cette course à l’issue souvent incertaine. Une fois de plus, en effet, on devrait assister à un bras de fer entre les classiques, qui auront 13 murs pour tenter de faire la différence, et les sprinters résistants, qui dans les 60 derniers kilomètres auront au contraire de l’espace pour tenter de revenir et remporter au sprint la victoire, qui l’an dernier est revenue à Tiesj Benoot. Pour cette édition, une liste de départ de grande qualité a également été confirmée, composée de 17 équipes WorldTour (seule l’EF Education-EasyPost est absente) et de huit équipes professionnelles.

HEURE DE DÉPART: 12:05
HEURE D’ARRIVÉE PRÉVUE: 16:46-17:13
LIVE TV : 14:30-17:00 Eurosport 2 / Eurosport / Discovery+
HASHTAG OFFICIEL: #KBK24

Tableau d’honneur récent de Kuurne-Bruxelles-Kuurne

2023 BENOOT Tiesj
2022 JAKOBSEN Fabio
2021 PEDERSEN Mads
2020 ASGREEN Kasper
2019 JUNGELS Bob
2018 GROENEWEGEN Dylan
2017 SAGAN Peter
2016 STUYVEN Jasper
2015 CAVENDISH Mark
2014 BOONEN Tom

Itinéraire Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2024

Courtrai – Kuurne (196.4 km)

Le parcours de cette édition ne présente que quelques légers changements par rapport à celui de l’année dernière, à commencer par le lieu de départ, qui est déplacé à proximité de la ville de Kortrijk. Courtraibien que cela ne change pas grand-chose d’un point de vue pratique puisque le kilomètre 0 sera toujours situé à Kuurne. C’est à partir de là que commence le long circuit qui emmènera le groupe à travers les principales bosses de la journée, à commencer par la Tiegembergqui a été dépassé à moins de 17 kilomètres du départ, suivi par l’un des deux nouveaux participants de cette année, le Volkegemberg (abordé à la place du Kattenberg), et le tronçon pavé de Holleweg. L’autre changement interviendra quelques kilomètres plus tard avec le Lepelstraat au lieu de Boembeek, après quoi l’itinéraire reprendra les routes traditionnellement utilisées.

Cette étape sera suivie par les sections pavées de Rue de Gieterij e Nederholbeekstraat et les murs de Bossenaarstraat, Berg Ten Houte e La Houppe. Puis, après une vingtaine de kilomètres plus calmes, l’enchaînement de sept murs en 40 kilomètres, où les classiques auront l’occasion de tenter de se détacher des sprinters : Hameau Des Papins, Le Bourliquet, Mont Saint-Laurent, Kruisberg, Hotond, Côte du Trieu e Kluisberg. Une fois ce dernier franchi, les difficultés d’altitude seront terminées et il restera 61 kilomètres à parcourir, soit une dizaine de plus que lors de la dernière édition puisque, au lieu de se diriger immédiatement vers l’ouest, la route continuera vers le sud pendant un certain temps.

Lire Aussi  Soudal Quick-Step, Pepijn Reinderink promu dans l'équipe première : "Il nous a impressionnés par ses performances et son éthique de travail".

Hormis ces déviations, le parcours restera identique et pratiquement plat jusqu’à l’arrivée, avec seulement le tronçon pavé de Beerbosstraat (et un court segment de pavés urbains une fois arrivé à Courtrai) comme principale difficulté, même si le vent, souvent très fort dans ces zones, et les routes étroites ne sont pas non plus à sous-estimer. Dans les 20 derniers kilomètres, les coureurs entreront dans le circuit final, passant la ligne d’arrivée à Kuurne à -12,5 pour couvrir le seul tour au programme, sur lequel les attaques réussies n’ont pas manqué dans le passé.

Pavè Kuurne – Bruxelles – Kuurne 2024

KM 35,6 Holleweg (700m)
KM 65,3 Gieterijstraat (300m)
KM 65,8 Nederholbeekstraat (300m)
KM 162,8 Beerbosstraat (500m)

Muri Kuurne – Bruxelles – Kuurne 2024

1. Tiegemberg (1400m – Moyenne 4% – Max 8%)
2. Volkegemberg (1000m – Moyenne 5.1% – Max 8.5%)
3. Lepelstraat (2100m – Moyenne 3.4% – Max 5.7%)
4. Bossenaarstraat (1300m – Moyenne 5.6% – Max 9%)
5. Berg Ten Houte (1100m – Moyenne 6.2% – Max 13%)
6. La Houppe (1880m – Moyenne 4.8% – Max 10%)
7. Hameau Des Papins (1200m – Moyenne 6.6% – Max 16.2%)
8. Le Bourliquet (1300m – Moyenne 6.8% – Max 15.3%)
9. Mont Saint-Laurent (1300m – Moyenne 7.8% – Max 17%)
10. Kruisberg (1400m – Moyenne 5.3% – Max 10.9%)
11. Hotond (1200m – Moyenne 3.1% – Max 9%)
12. Côte du Trieu (1260m – Moyenne 7% – Max 13%)
13. Kluisberg (1100m – Moyenne 6% – Max 11%)

Favoris Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2024

Cliquez ici pour la liste de départ

Après la démonstration de force effectuée à l’Omloop, Visma | Lease in Bike sera évidemment la formation à battre. Avec une sélection capable d’envoyer pratiquement chacun de ses hommes au succès, la formation néerlandaise pourrait attendre le sprint avec l’un ou l’autre des éléments suivants Christophe Laporte e Wout Van AertLes coureurs qui peuvent aussi évidemment essayer de faire la différence en premier lieu, mais aussi essayer de se déplacer de loin ou sur la contre-attaque n’importe quel Tiesj Benoot, Jan Tratnik e Dylan Van Baarlene pas oublier Pour Strand Hagenes e Matthew Jorgenson.

Cependant, la course est moins dure qu’aujourd’hui et les équipes de sprinters pourraient être en mesure de maintenir la course plus fermée. Ce sera l’objectif, avant tout, de l’Alpecin-Decunink qui compte sur Jasper Philipsen, le grand favori du jour. Le Belge, qui s’est imposé comme le sprinter de référence après une année 2023 de très haut niveau, veut prouver cette année qu’il peut aussi avoir son mot à dire dans les classiques au vu de ce qu’il a montré l’an dernier et c’est une bonne occasion de commencer. Coureur également capable de mener des actions exigeantes, le dernier maillot vert du Tour de France ne sera pas non plus facile à décrocher.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, Présentation du parcours et favoris Troisième étape : Vasto – Melfi (213 km)

Le sprint sera également l’objectif de Biniam Girmay (Intermarché-Wanty), Luke Lamperti (Soudal-QuickStep) et Jordi Meeus (Bora-hansgrohe), ce dernier étant peut-être moins bien parti que les deux autres, mais ayant lui-même beaucoup progressé l’an dernier, il voudra profiter d’une des rares opportunités qui lui seront offertes. Le sprint sera également le mantra de l’Arkéa-B&B of Arnaud Démare et l’Uno-X de Alexandre Kristoff, des coureurs qui savent se surpasser dans les jours difficiles, comme en témoigne leur palmarès. Un discours similaire pour John Degenkolb (équipe dsm-firmenich PostNL), qui a sauté la course d’aujourd’hui pour être plus frais dimanche. Ce ne sera pas la seule, et probablement pas la première, option d’équipe, mais clairement aussi Jonathan Milan (Lidl-Trek) sera l’un de ceux que l’on veut éviter d’affronter dans un éventuel sprint final.

A inclure également dans la liste des roues rapides Ethan Vernon (Israël-PremierTech), Gerben Thijssen (Intermarché-Wanty), Laurence Pithie (Groupama-FDJ), Soren Waerenskjold (Uno-X Mobility), Marius Mayrhofer e Matteo Trentin (Tudor Pro Cycling), bien que ces deux derniers soient certainement des coureurs qui peuvent essayer de résister pour une arrivée plus proche du peloton. Un scénario qui pourrait également séduire des hommes comme Jasper Stuyven (Lidl-Trek), Ivan Garcia Cortina (Movistar), Rasmus Tiller (Uno-X Mobility), Hugo Hofstetter (Israël-PremierTech), Oliver Naesen (Decathlon Ag2r La Mondiale), Axel Zingle (Cofidis) et Matej Mohoric (Bahrain-Victorious), des hommes qui n’ont visiblement pas peur d’attaquer non plus. Il en va de même pour le duo Soudal-QuickStep composé de Julian Alaphilippe e Kasper Asgreenpour qui les conséquences de la chute d’aujourd’hui restent à évaluer.

Course agressive qui sera probablement celle que les hommes aiment Tim Wellens (UAE Team Emirates), aujourd’hui le plus fort sur Grammont, le toujours offensif Oier Lazkano (Movistar), la révélation Pierre Gautherat (Decathlon Ag2r La Mondiale), l’homme à tout faire de l’équipe. Alexey Lutsenko (Astana Qazaqstan), aujourd’hui toujours hors du temps, ainsi que deux autres protagonistes aujourd’hui, l’opportuniste Nils Politt (UAE Team Emirates) et la généreuse contribution de Toms Skujins (Lidl-Trek), avec le premier

Favoris Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2024

***** Jasper Philipsen
**** Christophe Laporte, Wout Van Aert
*** Biniam Girmay, Luke Lamperti, Jordi Meeus
** John Degenkolb, Arnaud Démare, Alexander Kristoff, Dylan Van Baarle
* Pierre Gautherat, Matej Mohoric, Jasper Stuyven, Jan Tratnik, Ethan Vernon

Prévisions météorologiques Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2024

Pluie légère. Risque de précipitations : 25%. Humidité : 81%. Direction du vent NW jusqu’à 19 km/h. Température prévue : minimum 7°, maximum 9°.

Altimétrie et planimétrie Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2024

Chantal Martin