Tirreno-Adriatico 2024, Jasper Philipsen prêt pour le sprint : « Jusqu’à présent, Tim Merlier s’est montré le plus brillant, voyons ce qu’il en est de ma condition ».

Jasper Philipsen est l’un des coureurs les plus attendus pour la deuxième étape de la Tirreno-Adriatico 2024. Le parcours de l’étape de Camaiore à Follonica aiguise les appétits des sprinters, et le Belge était certainement le prince des sprinters, du moins la saison dernière. Le coureur de la Alpecin-Deceuninck Il tentera donc de se faire respecter dans l’épilogue, sur une ligne d’arrivée qui, en 2023, l’a vu terminer deuxième, derrière, à cette occasion Fabio Jakobsen. Ce dernier n’est pas dans la course aujourd’hui (il est à Paris-Nice), mais il ne manque pas d’adversaires sur la route de Philipsen.

Le coureur de l’Alpecin-Deceuninck cite un nom en particulier : « […]Tim Merlier a montré qu’il était le plus fort en ce début de saison – les mots de Philipsen ont été recueillis. par nos correspondants in Camaiore – Pour moi, la course d’aujourd’hui sera certainement un bon test et j’espère que ma condition sera déjà assez bonne pour me battre pour la victoire.

Comme en 2023, le Belge a débuté son année de course par les premières Classiques du Nord, entre Omloop Het Nieuwsblad e Kuurne-Bruxelles-KuurneCes courses ont été difficiles pour moi », a-t-il commenté. Mais je pense que ma forme va dans la bonne direction. J’ai besoin de cette semaine de course pour ajouter la partie qui me manque encore, mais celle d’aujourd’hui est déjà une bonne occasion d’essayer de gagner ».

Lire Aussi  Arkéa-Samsic, les indisponibilités d'Amaury Capiot et Kévin Vauquelin s'allongent

Philipsen parle du parcours de la finale : « Il y a plusieurs virages, mais nous les avons déjà étudiés avec l’équipe – les mots du sprinter belge – Nous ne devrions pas avoir de surprises, d’autant plus que nous allons parcourir les derniers mètres une seule fois, avant le dernier tour. Le dernier virage est à -300, il ne faudra pas être trop loin à ce moment-là ».

Chantal Martin