Tirrreno-Adriatico 2024, Présentation du parcours et coups de cœur Étape 2 : Camaiore-Follonica (199 km)

La première des deux mers servira à nouveau de décor à la deuxième étape de l’épreuve. Tirreno – Adriatique 2024. Après le contre-la-montre d’aujourd’hui, en effet, le peloton devra affronter un long voyage entre la côte et l’arrière-pays toscan pour une étape qui, selon toute vraisemblance, verra les nombreux sprinters présents, prêts à en découdre au terme des 199 kilomètres au programme. Près de deux cents kilomètres après le départ de Camaiore, nous connaîtrons donc à Follonica le nom du vainqueur de la première étape en ligne de cette édition de la Corsa dei due Mari, sur la même ligne d’arrivée qui, il y a un an, avait récompensé Fabio Jakobsen (qui ne participe pas à la course aujourd’hui car il est actuellement engagé dans le Paris-Nice).

TEMPS DE DÉPART : 10:55
HEURE D’ARRIVÉE (PRÉVUE) : 15:31-15:59
TÉLÉVISION EN DIRECT ET STREAMING : 13:05-15:00 Rai Sport / 15:00-15:50 Rai 2 / 13:05-15:45 Eurosport 2 / 13:05-16:05 Eurosport, Discovery+
HASHTAG OFFICIEL : #TirrenoAdriatic

Itinéraire Deuxième étape Tirreno – Adriatico 2024

Les coureurs donneront les premiers coups de pédale à Camaiore, non loin de l’endroit où s’est déroulé le contre-la-montre d’ouverture. Le départ se fait immédiatement en légère montée pour arriver à Montemagno : une petite montée qui ne devrait mettre personne en difficulté, mais qui pourrait permettre la création de la première échappée de la journée. La course reviendra ensuite rapidement au niveau de la mer, peu après avoir quitté la province de Lucques pour entrer dans le territoire de Pise. Après avoir traversé la ville de la tour penchée, le peloton entrera brièvement dans la province de Livourne avant de retourner dans l’arrière-pays pisan.

Ici, en continuant à descendre vers le sud, le groupe s’attaquera également au seul GPM de la journée : la route montera doucement jusqu’au pittoresque village de Castellina Marittimaoù vous arriverez au kilomètre 96,4 ; la seule autre montée se fera environ quarante kilomètres plus loin pour arriver à l’arrivée volante de CannetoDe là, la route entre dans la province de Grosseto et traverse le Val di Cornia, en direction de Follonicaoù les coureurs rencontreront à nouveau la mer.

A 24,5 kilomètres de l’arrivée, le peloton entrera dans le circuit final : après le premier passage sur la ligne d’arrivée, les coureurs effectueront un long tour de 18,1 kilomètres. La dernière partie de la course sera totalement plate, mais les équipiers des sprinters devront se déplacer au mieux pour rattraper les éventuels échappés et éviter les tentatives de fuite dangereuses. Après une longue ligne droite, le peloton sera confronté à un virage à 90 degrés à 300 mètres de l’arrivée : il sera important de le prendre dans les premières positions pour pouvoir ensuite lancer son sprint sans problème.

Lire Aussi  VIDÉO : Faits saillants de l'étape 1 du Tour de Hongrie 2023

Favoris Deuxième étape Tirreno – Adriatico 2024

Parmi les nombreux sprinters engagés dans cette Corsa dei Due Mari, celui qui a le plus gagné dans cette 2024 est Tim Merlier. Le coureur de Soudal – QuickStep a déjà remporté deux étapes du Tour saoudien et trois du Tour des Émirats arabes unis, et il voudra maintenant faire sa marque en Europe. Il ne manquera pas de rivaux, cependant, et l’un des plus redoutables est sans aucun doute Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck) qui, après avoir fait chauffer ses moteurs lors du week-end d’ouverture en Belgique, partira demain à la recherche de sa première victoire de la saison. Un autre coureur qui s’est déjà montré en grande forme est Jonathan Milan (Lidl-Trek), qui sera soutenu par Simone Consonni e Edward Theuns lors de la mise en place du sprint.

Il fera tout pour essayer de laisser sa marque aussi Caleb Ewan (Jayco-AlUla), en quête de réponses après une première saison en Australie en deçà des attentes. Il en va de même pour Phil Bauhaus (Bahrain-Victorius), qui, lui, est toujours à la recherche de sa première bague de la saison. Qui, en revanche, a déjà pointé le bout de son nez est Mark Cavendish (Astana Qazaqstan), qui, après avoir laissé derrière lui les problèmes de santé qui l’ont handicapé aux Emirats Arabes, est prêt à se remettre dans le bain pour retrouver des sensations avec son train formé par Cees Bol e Michael Morkov.

A ne pas sous-estimer non plus Casper Van Uden (dsm-firmenich PostNL), parmi les révélations des deux premiers mois de compétition. Il préférerait plutôt un parcours plus exigeant Biniam Girmay (Intermarché-Wanty), mais l’Erythréen se lancera certainement dans la bataille pour tenter de décrocher un bon résultat, sur une ligne d’arrivée où il s’était classé quatrième l’an dernier. Un argument similaire peut être avancé pour l’un des vétérans du groupe, Alexander Kristoff (Uno-X Mobility), même s’il n’est pas exclu que son compagnon fasse un sprint Søren Wærenskjoldcomme il l’a déjà fait par le passé avec d’excellents résultats.

Lire Aussi  Tour Down Under 2024, Alpecin-Deceuninck engage d'emblée Luca Vergallito

Il ne faut pas non plus sous-estimer les possibilités de Stanisław Aniołkowski (Cofidis), quatrième au sprint du Tour des Émirats arabes unis, et de Davide Cimolai (Movistar), qui pourrait recevoir le feu vert pour se lancer dans un sprint trop encombré pour son coéquipier Iván García Cortina. Le duo Arkéa – Samsic préférerait également un sprint plus étroit. Vincenzo Albanese qui Amaury Capiot sont à leur meilleur dans des sprints plus serrés.

Enfin, il n’est pas exclu qu’il entre également en lice Filippo Ganna (Ineos Grenadiers). Le Piémontais avait participé à quelques sprints la saison dernière, notamment lors de la Vuelta a España, et avait même frôlé le succès. Peut-être que la déception du succès manqué dans le contre-la-montre d’ouverture pourrait l’inciter à tenter sa chance, ne serait-ce que pour gagner quelques secondes de bonus qui lui permettraient de porter le maillot bleu.

Les professionnels italiens qui ont reçu une invitation à la course essaieront également d’être des protagonistes, avec Niccolò Bonifazio (Team Corratec-Vini Fantini), Giovanni Lonardi (Polti-Kometa) et Filippo Fiorelli o Enrico Zanoncello (VF Group-Bardiani CSF-Faizané). En ce qui concerne les professionnels, les regards se tournent également vers Ethan Vernon (Israël-PremierTech) et Marius Mayrhofer (Tudor), tandis que les limites et le potentiel de la Niccolò Parisini (Q36.5).

Bourse des favoris Deuxième étape Tyrrhénienne – Adriatique 2024

***** Tim Merlier
**** Jonathan Milan, Jasper Philipsen
*** Mark Cavendish, Caleb Ewan, Biniam Girmay
** Phil Bauhaus, Casper van Uden, Ethan Vernon, Søren Wærenskjold
* Stanisław Aniołkowski, Davide Cimolai, Filippo Fiorelli, Filippo Ganna, Alexander Kristoff

Prévisions météorologiques Deuxième étape Tyrrhénienne-Adriatique 2024

Ciel nuageux. Risque de précipitations : 0%. Humidité : 74%. Direction du vent NW jusqu’à 14 km/h. Température prévue : minimum 7°, maximum 16°.

Dangers majeurs Stade 2 Tyrrhénienne – Adriatique 2024

Dans une journée sans difficulté particulière d’altitude, le plus gros problème pourrait être une grande nervosité : les forces sont encore fraîches et la lutte pour rester dans le groupe de tête sera très intense. Les coureurs devront également faire très attention au virage à 90 degrés à 300 mètres de l’arrivée : la lutte pour rattraper l’avant sera importante.

Altimétrie et planimétrie Deuxième étape Tirreno – Adriatico 2024

ChronoTable Deuxième étape Tyrrhénienne-Adriatique 2024

Chantal Martin