Tour Colombia 2024, Richard Carapaz avant le départ : « Mon objectif est de gagner ».

Tout est prêt pour un grand test de Richard Carapaz à Tour Colombia 2024. Après avoir remporté le titre du contre-la-montre et la deuxième place de la course en ligne lors des championnats nationaux d’Equateur, le coureur de l’équipe nationale de Colombie a été élu meilleur coureur de l’année. EF Education-EasyPost est prêt pour cette première course à étapes de sa saison à laquelle il arrive avec une grande motivation. La promotion 93 essaiera de prendre le meilleur départ possible en 2024 et se rendra ensuite en Europe, où il disputera une série de courses comprenant des classiques, des courses à étapes courtes et le Triptyque des Ardennes en vue de son plus grand objectif de la saison, le Tour de France. Pour tenter d’atteindre l’objectif de la course qui débute aujourd’hui, l’équipe américaine s’alignera également sur le parcours de la course. Rigoberto Uran, Jefferson Alexander Cepeda, Esteban Chaves e Andrea Piccolo.

Tout s’est bien passé lors des championnats nationaux et je suis arrivé au Tour Colombia heureux et motivé », a déclaré le coureur de 30 ans au journal El Universo avant la course, « Je sais que la question de l’altitude est importante, mais c’est quelque chose qui affecte tout le monde et beaucoup se sont préparés pour venir ici. Ce Tour est d’un bon niveau, les meilleurs sont là et nous allons assister à une bonne course. Mon objectif est de gagner et nous devrons profiter des journées clés pour essayer.

Lire Aussi  Flèche brabançonne 2024, 22 équipes annoncées : 11 sont des Worldtours

En parlant du pays qui accueille cette course par étapes, ainsi que de ses voisins, je me suis dit qu’il y avait de quoi faire. ÉquateurLa Colombie est un pays spécial pour moi, elle a été une vitrine pour suivre mon chemin et me former en tant que coureur. Dans mon pays, il n’y a pas de cyclisme comme en Colombie, et cette course est importante pour toute l’Amérique latine, et c’est une fierté de se mesurer aux meilleures équipes et aux meilleurs coureurs ».

L’Equatorien est donc prêt à repartir de l’avant après une année 2023 plutôt malchanceuse et sans grands moments forts, avouant que « la saison dernière ne s’est pas déroulée comme je le souhaitais ». En 2024, cependant, il explique qu’il a de « nouveaux objectifs », dont le « principal », comme il l’a lui-même prévu il y a quelques semaines, est pour la fin juin-début juillet, lorsqu’il reviendra sur le Tour, où il vise à bien figurer au classement général, en pouvant compter sur « une grande équipe et un bon plan ».

Chantal Martin