UAE Team Emirates, Tadej Pogačar : « Trois grands tours en un an ? Ne pensons pas à cela pour l’instant, voyons d’abord comment se déroule le début de cette saison »

Fra Tadej Pogačar et les grands tours, il existe déjà une relation florissante, mais l’impression est qu’elle peut encore évoluer. Le Slovène a couru un Vuelta a Españaalors qu’il n’avait pas encore 20 ans, et s’est classé troisième au classement général. Ensuite, il y a eu quatre Tour de France consécutifs, avec deux victoires et deux secondes places. Les chiffres sont donc historiques jusqu’à présent, puisque sur cinq courses de trois semaines disputées, autant de podiums finaux ont été atteints. La saison 2024 pourrait déjà contribuer à l’évolution susmentionnée, car la star de la UAE Team Emirates affrontera pour la première fois de sa carrière le Giro d’Italia et puis aussi le Tour de France, avec l’objectif plus ou moins avoué de se mettre en quête d’un doublé qui n’existe plus depuis 1998 et qui était alors signé par Marco Pantani.

Du côté de Pogačar, les pressions extérieures ne manquent pourtant pas, à tel point que ces derniers jours… Alberto Contador s’est lancé dans une prémonition non négligeable :  » S’il gagne le Giro et le Tour, alors il tentera le triplé à la Vuelta « , a déclaré l’ancien champion d’Espagne. Sur le sujet, le Slovène reste toutefois pondéré :  » Je ne le pense pas, du moins pas pour le moment « , les propos de Pogačar recueillis par . CyclingNews – Prenons une étape à la fois et voyons comment la saison commence, comment la préparation pour le Giro d’Italia se déroule, et ce qu’il me reste dans le réservoir après la première partie de la saison.

Lire Aussi  Tour du Rwanda 2024, le spectacle de Joseph Blackmore dans la dernière étape

Le champion slovène, qui ne participera pas à la course avant le samedi 2 mars, jour de l’arrivée de l’étape du Giro d’Italia, s’est montré très enthousiaste à l’idée de participer à la course. Strade Bianche 2024Il souligne : « Cette année, j’aurai une approche un peu différente des années précédentes, car je commence un peu plus tard. Le programme est toutefois chargé, compte tenu de la préparation que je dois effectuer et des reconnaissances nécessaires pour les deux tours que j’aborderai. D’habitude, j’aime bien commencer les courses un peu plus tôt que les grands événements, mais les courses peuvent aussi être simulées à l’entraînement. Ensuite, la Strade Bianche sera le premier grand rendez-vous du calendrier pour d’autres coureurs également ».

L’agenda de Pogačar comprend également deux moments très importants de la saison, la Jeux olympiques de Paris et le Championnats du monde à Zurich. Avec une nuance toutefois : « Je veux réussir le Giro et je crois que je peux aussi faire le Tour au plus haut niveau. A ce moment-là, les courses des Jeux ne seront qu’un objectif conséquent et non planifié ». En revanche, le discours est différent en ce qui concerne le maillot arc-en-ciel qui sera remis en jeu en Suisse quelques semaines plus tard : « […]Les grands objectifs de ma saison sont le Giro, le Tour et les Championnats du monde.‘, confirme le Slovène.

Chantal Martin