Volta a Catalunya 2024, Lenny Martinez épuisé : « Une de ces étapes qui restent gravées dans les mémoires…

L’étape à retenir pour Lenny Martinez à Volta a Catalunya 2024. Pour le leader des jeunes coureurs, le rythme soutenu du peloton tout au long des 154 kilomètres de course l’a contraint à se défendre plus qu’à attaquer, mais au final la huitième place du jour, à 2’18 du vainqueur, lui est acquise. Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), mais seulement quatre secondes derrière le quatrième. Enric Mas (Movistar) peut être considéré comme un résultat satisfaisant pour le vainqueur du Trofeo Laigueglia de cette année, même si le classement du jour lui a fait perdre deux places dans un classement très court et encore très ouvert.

« Nous sommes partis à fond dès le départ », expliquait-il à nos micros après l’arrivée, engagé dans une séance de défoulement sur les rouleaux. Je pense que c’est une de ces étapes qui vous reste en tête, l’une des plus difficiles de la saison et de votre carrière, je pense, aussi. Dans la montée centrale, nous n’étions plus que quelques uns et Pogacar tirait, nous étions vraiment à fond, tout comme dans la vallée avant la montée finale.

Après avoir réussi à rester avec le Slovène dans la montée la plus difficile, le jeune et talentueux Français n’a visiblement rien pu faire pour le contrer lorsque le Slovène s’est envolé dans la montée suivante : « […]Quand Pogacar a attaqué, je savais très bien que je ne pouvais pas répondre. Je devais essayer de survivre avec les autres. Ensuite, il fallait encore s’occuper de la plaine au milieu et je ne pouvais clairement pas commencer à ce stade, comme Bernal et Mas l’ont fait.

Lire Aussi  Volta ao Algarve 2024, Isaac Del Toro ne prend pas le départ de la dernière étape

Actuellement septième du classement général, à seulement deux secondes de la cinquième place, la course est loin d’être terminée pour le coureur de 2003, qui devra se battre demain à Barcelone pour défendre son maillot de meilleur jeune de l’attaque de l’équipe d’Espagne. Antonio Tiberi (Bahreïn – Victorieux), sans oublier que la troisième marche du podium est à moins d’une minute. « J’ai fait cette étape l’année dernière, se souvient-il. Je pense que Pogacar va repartir, puis derrière il y aura plus de contrôle. parce que la pause est assez courte de toute façon, donc nous verrons ce qui se passera ».

Chantal Martin