Volta a Catalunya 2024, Tadej Pogacar remporte sa troisième victoire : « Quand Movistar a attaqué, j’ai décidé de faire cavalier seul ».

Tadej Pogacar frappe un trio à la Volta a Catalunya 2024. Tout le monde l’attendait et il n’a pas déçu : après des victoires dans les deuxième et troisième étapes, respectivement à Vallter 2000 et Port Ainé, la star slovène a également marqué de son empreinte la Volta a Catalunya 2024 en s’imposant dans la première étape. Sanctuaire de Queralt et hypothèque, s’il en était encore besoin, la course espagnole qui se terminera demain à Barcelone. Un succès une fois de plus sans précédent qui a vu le leader de la UAE Team Emirates s’est élancé seul à 29 kilomètres de l’arrivée, dans l’avant-dernière ascension de la journée, et a terminé avec une minute d’avance sur les premiers poursuivants, Egan Bernal et Mikel Landa.

Deux équipes n’étaient pas contentes que nous contrôlions la course aujourd’hui », a souri le coureur de 1998 à nos micros, « Dans la plus longue montée de la journée, Visma Lease a Bike a imposé un rythme très dur, mais à la fin, moi-même, Marc Soler et Joao Almeida avons pu partir dans le peloton avec sept autres coureurs. C’était une bonne situation pour nous, mais un groupe est revenu derrière. Movistar a décidé à ce moment-là, dans l’avant-dernière montée, de lancer une grande offensive. Et là, la course a explosé, parce que sinon nous aurions continué à tirer avec Marc Soler et tout se serait joué dans la dernière montée. Au lieu de cela, lorsque Movistar a attaqué, j’ai décidé de partir seul pour essayer d’atteindre la ligne d’arrivée.

Lire Aussi  La semaine des Italiens : Ulissi prolonge son avance, Tiberi est de bon augure et Milan se distingue aussi dans le Nord - Parmi les jeunes, Mattia Negrente reçoit son premier label de qualité

Si le classement est plus que rassurant, avec l’écart sur le Mikel Landa (Soudal Quick-Step), qui est de 3’31 », le leader du classement général se concentre toutefois sur l’étape de demain, qu’il imagine « mouvementée » et « spectaculaire » avec les coureurs engagés sur 145 kilomètres autour de Barcelone, avant de conclure par le circuit traditionnel avec l’ascension du Montjuic.

Ce soir, nous pouvons célébrer et nous détendre dans le bus sur le chemin du retour à l’hôtel, puis nous verrons ce que nous pouvons faire demain », conclut-il après avoir montré son appréciation de l’atmosphère, des routes et du public de cette course : « L’objectif principal est de gagner le classement général et de voir où se trouve Joao Almeida dans le classement, parce que je pense qu’il est assez proche du Top 5, donc nous verrons ce que nous pouvons faire.

Chantal Martin