Volta a Catalunya 2024, Tadej Pogacar bat la concurrence à Vallter !

Nombre de Tadej Pogacar dans la deuxième phase de la Volta a Catalunya 2024. Lors de l’ascension de Vallterle phénomène deUAE Team Emirates Il a attaqué et détaché tout le monde à 6500 mètres de l’arrivée, après le forcing de ses coéquipiers, infligeant de lourds écarts à tous ses rivaux à l’arrivée. Le deuxième classé est en fait Mikel Landa (Soudal-QuickStep), qui a franchi la ligne d’arrivée avec 1’23 » de retard. Aleksandr Vlasov (Bora-hansgrohe), tout en terminant quatrième João Almeida (UAE Team Emirates), à 1’38 ». Le Slovène de 25 ans, qui avait déjà frôlé le succès hier, est bien sûr aussi le nouveau leader du classement général avec une marge de 1’35 » sur Landa et de 1’38 » sur Vlasov.

Vidéo de l’arrivée

L’histoire de la course

Ceux qui s’attendaient à une bagarre en début de course ont été déçus de voir que le premier sprint était le bon. En effet, dès l’abaissement du drapeau du directeur de course, le groupe a assisté impassiblement au sprint de Jimmy Janssens (Alpecin-Deceuninck), Kevin Colleoni (Intermarché – Wanty), Samuel Fernández (Caja Rural-Seguros RGA), Álex Jaime (Equipo Kern Pharma), Jambaljamts Sainbayar (Burgos-BH) et Xabier Isasa (Euskaltel-Euskadi). En l’espace de 15 kilomètres, ces hommes ont réussi à gagner rapidement 6’30 » sur un groupe dans lequel personne ne semblait vouloir prendre la tête de la poursuite.

C’est ainsi que l’on assiste à la surprise de Tadej Pogacarqui est parti en expédition avec son compagnon Domen Novakobligeant les autres équipes à s’exposer. Le message semble s’adresser, en particulier, à l’équipe de l’Union européenne. Israël – Premier Tech du leader Nick SchultzIl prend immédiatement la tête de la course lorsque le Slovène remonte. Après une dizaine de kilomètres au milieu, les deux hommes de l’UAE Team Emirates ont reculé, absorbés par un groupe sur lequel ils avaient facilement gagné une minute, soit à 6’40 » de la tête, un écart qui s’est creusé à près de sept minutes dans la foulée, avant qu’une réorganisation ne s’opère.

Lire Aussi  Tour de Suisse 2023, Présentation du parcours et Favoris Cinquième étape : Fiesch – La Punt (211 km)

Israël – Premier Tech e UAE Team Emirates ils ont trouvé l’alchimie pour gérer le rythme et c’est à partir de ce moment que l’avantage des attaquants a commencé à s’amenuiser. L’entrée de Gironaoù se trouve la ligne d’arrivée volante, arrivant ainsi pour le groupe 5’30 » après les coureurs de tête, pour s’établir à 4’30 » à la fin de la deuxième heure de course. Dans les kilomètres suivants, l’écart est resté relativement stable, tombant à 3’20 » à -60, juste avant le sprint intermédiaire de Olotoù Isasa transite en premier, comme cela s’est également produit à Gérone. Le début du GPM de Col de Coubet a vu la pluie commencer à s’abattre avec intensité sur la course, mais a aussi permis au peloton de gagner du terrain grâce notamment au travail des EAU, qui ont ramené l’écart à 2’50 ».

Devant, à cinq kilomètres du sommet, Isasa décide alors de s’allonger ; avec l’Espagnol, il ne reste plus que Fernández et Janssens, mais c’est Isasa lui-même qui cède peu après, finalement rattrapé par les autres anciens fuyards. Les deux rescapés franchissent le sommet avec 40″ d’avance sur les premiers poursuivants et près de 3′ sur un groupe qui décide d’aborder la descente, plutôt humide, avec prudence, comme Janssens, qui perd le contact avec Fernández. Malgré la prudence, Pogacar se retrouvait toutefois à prendre une légère marge sur tous les autres sans trop forcer, mais en bas de la descente, un regroupement s’opérait, et il en allait de même à l’avant entre Janssens et Fernández.

Avec la reprise du rythme par les EAU, tous les anciens échappés sont repris et le peloton revient à 2′ du duo de tête, Janssens passant en premier lors du troisième et dernier sprint intermédiaire, celui de Camprodon, après lequel Fernández récupère. Au lieu de cela, le dernier survivant de l’échappée continue vers l’ascension finale du Vallter avec une marge de plus en plus réduite, démarrant le GPM avec 50″ d’avance. Son aventure s’est terminée à neuf kilomètres de l’arrivée, peu après que le peloton, où c’était toujours les EAU qui forçaient l’allure, se soit momentanément disloqué en raison d’une chute survenue aux alentours de la 30ème position et qui a également impliqué des coureurs de l’EAU. Lorenzo Fortunato (Astana Qazaqstan), contraint à la poursuite.

Lire Aussi  ZLM Tour 2023, Nils Eekhoff survole le prologue du soir

Le rythme de la formation émiratie augmente régulièrement et fait mal, si bien qu’à l’entame des sept derniers kilomètres, une dizaine de coureurs restent en tête. Peu après, Pogacar a enfin débloqué la situation et s’est immédiatement détaché de ses rivaux, qui n’ont pas réussi à s’entendre pour organiser une poursuite et contenir le retard du Slovène déchaîné. Mikel Landa (Soudal-QuickStep), Aleksandr Vlasov (Bora-hansgrohe) et Lenny Martinez (Groupama-FDJ) ont été les plus décisifs et ont sprinté à plusieurs reprises, et ce sont finalement l’Espagnol et le Russe qui ont réussi à s’imposer dans un peloton où figuraient également Egan Bernal (Ineos Grenadiers), Chris Harper (Team Jayco AlUla) et João Almeida (UAE Team Emirates), qui, bien sûr, suit le rythme des autres.

Mais entre-temps, l’avance de Pogacar a pris des proportions considérables et atteint plus d’une minute au dernier kilomètre. Le phénomène slovène remporte ainsi sa première victoire d’étape dans la course espagnole avec une marge de 1’23 » sur Landa qui, dans les derniers hectomètres, a tenté de se détacher de Vlasov, mais qui est revenu sur la ligne d’arrivée, se rapprochant pratiquement de l’Espagnol. Resté en couverture pour protéger l’attaque de son coéquipier, Almeida a trouvé l’énergie nécessaire pour se détacher des autres et prendre la quatrième place. Enric Mas (Movistar) a réussi à rattraper son retard dans le final et a terminé huitième, le dernier à maintenir l’écart sous les deux minutes.

Résultat de l’étape 2 Volta a Catalunya 2024

Classements Volta a Catalunya 2024

Chantal Martin