X2O Trofee, Mathieu Van Der Poel après la victoire à Hamme : « Encore fatigué de l’entraînement intensif en Espagne, j’ai manqué de fraîcheur ».

Mathieu Van Der Poel renoue avec le succès à Hamme. Après l’intermède malheureux de Benidorm où il a terminé cinquième, le champion du monde est rapidement revenu faire la loi dans la boue en remportant la sixième manche du X2O Trofee. Le cavalier de Alpecin-Deceuninck a fait face à une course prudente dans les premiers tours avant d’augmenter le rythme au cours du troisième tour avec seulement l’équipe d’Alpecin-Deceuninck. Michael Vanthourenhout a pu tenir sa roue, du moins dans un premier temps. Le Néerlandais a continué à forcer constamment, ce qui a également poussé le coureur de Pauwels Sauzen – Bingoal à hisser le drapeau blanc, qui a alors terminé en deuxième position, 16 secondes devant son coéquipier. Eli Iserbyt qui a terminé sur le podium.

« Je me sens encore fatigué à cause de l’entraînement intensif en Espagne », a souligné le jeune homme de 29 ans après l’arrivée, « mais ce n’est pas un problème. Nous nous y attendions. Cela ne s’est pas mal passé, mais il manquait un peu de fraîcheur ». Revenant sur la chute de Benidorm et le coup reçu à l’épaule, il a admis qu’il l’avait « un peu ressenti pendant la course », mais que cela « n’a pas été un obstacle », répétant que le manque de domination était plutôt dû au fait que « j’avais encore cette semaine d’entraînement intensif dans les jambes, mais ce n’est pas une surprise ».

Son principal rival aujourd’hui était Michael Vanthourenhoutqui a pu lui donner du fil à retordre, comme le champion du monde lui-même s’y attendait, parce qu’il n’y avait pas d’autre solution que d’aller à l’école. « Michael est toujours quelqu’un avec qui il faut compter » et, de plus, il avait montré qu’il « était déjà fort la semaine dernière et qu’il était certainement bon aujourd’hui ». Un défi qui n’a duré que quelques tours, car lorsque Mathieu van der Poel s’est élancé, il a imprimé un rythme qui a mis le champion d’Europe en difficulté, l’obligeant à céder sa place.

Lire Aussi  Tour de Suisse 2023, Juan Ayuso en pleine ascension : "Je me sentais de mieux en mieux au fil des kilomètres"

« C’était important pour moi de faire mon travail, poursuit le Néerlandais, c’est toujours agréable de gagner partout et c’est un endroit où j’aime aussi courir. Surtout quand il a plu, c’est toujours agréable de courir ici. Maintenant, nous allons devoir faire face à une nouvelle course à Hoogerheide avant de s’envoler pour Tabor pour la Coupe du monde : « Je vais aller à Tabor jeudi, mais la semaine prochaine, il est important de récupérer. La semaine est principalement consacrée au repos.

Chantal Martin