X2O Trofee, Mathieu Van Der Poel intouchable : « Je peux encore progresser avant le championnat du monde ».

Mathieu Van Der Poel s’est également montré intraitable à Koksijde. Pour la cinquième manche du X2O Trofee, le champion du monde a de nouveau réalisé une superbe performance, donnant une fois de plus l’impression de pouvoir prendre ses adversaires à la gorge, d’autant plus que Wout Van Aert n’a même pas trouvé le moyen de l’inquiéter en le laissant tranquille dans les premiers tours. Pim Ronhaar, auteur d’une belle performance qui confirme sa progression, a tenté de venir sur son terrain, mais lorsque le leader d’Alpecin – Deceuninck l’a vu approcher, il a réagi sans ménagement en le distançant inexorablement.

« C’était assez difficile », a-t-il commenté après l’arrivée presque gentiment, « je devais certainement imprimer un rythme élevé à l’avant dans une course comme Koksijde, où il est particulièrement difficile de rouler parce que le parcours est très sablonneux. Dans le premier tour, j’ai bien affronté le sable à deux reprises et j’ai rapidement pu faire la différence et imprimer mon propre rythme. Cependant, Pim Ronhaar s’est rapproché et j’ai dû recommencer à pousser.

L’impression qui s’en dégage, c’est qu’il contrôle parfaitement la situation, sans avoir à forcer, comme dans les autres courses où il a dominé sans partage jusqu’à présent, s’affirmant bien au-dessus de tous ses adversaires. Ce qui ressort surtout, c’est la différence par rapport à son éternel rival qui, dès le début de la saison, avait expliqué qu’il voulait passer un hiver plus tranquille pour se concentrer sur les classiques du printemps, décidant ainsi de faire l’impasse sur les championnats du monde de Tabor. Une course que le champion du monde fera à sa place, estimant qu’il peut encore progresser : « Il est difficile de dire à quel pourcentage je me trouve actuellement, il faudrait demander à mon entraîneur, mais il est certain que je peux encore progresser en vue des Championnats du Monde.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, Gino Mader positif au covid : Bahreïn le remplace par Yukiya Arashiro

Tout cela sans trop lui forcer la main, les grands objectifs de la route étant aussi sa priorité. C’est pourquoi il fera bientôt une pause, en s’envolant pour la retraite espagnole de l’équipe : « Je me suis bien entraîné pour la saison XC, mais je ne me suis pas beaucoup entraîné depuis Herentals. J’ai seulement terminé les courses de XC. Après Zonhoven (ce dimanche, ndlr), j’irai en Espagne pour faire les derniers réglages en vue de la Coupe du monde et des classiques. Je continue à me préparer pour ces compétitions, car ma forme maximale ne devrait pas être atteinte avant le printemps. C’est et cela reste le plus important.

Chantal Martin