X2O Trofee, Wout Van Aert : « Aujourd’hui, je n’ai même pas essayé de suivre Mathieu Van Der Poel ».

Cette fois-ci Wout van Aert a eu encore plus de mal. Troisième à l’arrivée en Koksijdele chef de file de la Visma | Louer un vélo avait pris un assez bon départ, puis à partir du deuxième tour il a connu des difficultés, reculant considérablement, avant d’entamer une remontée dans les derniers tours qui l’a conduit à terminer la course sur la plus basse marche du podium, loin derrière Mathieu Van Der Poel (Alpecin-Deceuninck), mais aussi derrière un Pim Ronhaar (Baloise Trek Lions) plus régulier. Un résultat plutôt décevant pour le Belge, qui met presque un terme à un hiver où il a montré pour la première fois qu’il était loin de son éternel rival.

« Cette fois, je n’ai même pas essayé de le suivre. – il a admis immédiatement après l’arrivée – Au départ, ma pédale a glissé, alors j’ai sprinté très fort pour essayer de prendre un bon départ. C’était peut-être un peu trop. J’ai entamé le premier tronçon dans le sable avec un rythme cardiaque très élevé, alors que Mathieu a fait la même chose que dans les autres croisements. J’ai préféré choisir mon rythme, qui n’était pas très élevé ».

Bien qu’il reste encore une course à disputer, l’heure est venue de dresser un premier bilan, qui ne devrait pas être très différent à Benidorm, de cet hiver : « Par le passé, j’ai eu de bien meilleures jambes en cyclo-cross, alors parfois cette année, j’ai dû m’adapter un peu à cette sensation. Mais Je me suis quand même bien amusé. J’ai remporté une belle victoire à Zolder et dans les autres courses, il y avait beaucoup de monde sur le bord de la route. C’était un plaisir de revoir mes fans.

Lire Aussi  Milan-San Remo 2024, Julian Alaphilippe, leader du Soudal : "Nous savons que nous ne sommes pas les principaux favoris, mais nous ferons de notre mieux".

Avant la prochaine course, le 21 janvier en Espagne, le coureur flamand effectuera un stage d’entraînement avec l’équipe, entamant ainsi la préparation de la saison sur route. « Nous avons fait beaucoup d’entraînement de base jusqu’à ce que nous commencions la saison de cyclocross et seulement quelques blocs plus longs. Jusqu’à présent, nous avons fait beaucoup d’intensité en peu de temps. À partir de maintenant, il est important de passer à autre chose et ce n’est que juste avant les classiques de printemps que nous ajouterons à nouveau de l’intensité.

Chantal Martin