Lidl-Trek, Tao Geoghegan Hart prêt à reprendre la compétition après une longue blessure : « C’est vraiment excitant pour moi de revenir dans l’environnement après des mois d’absence du cyclisme ».

Après un long arrêt, Tao Geoghegan Hart est prêt à remettre le dossard sur son dos. Absent de la compétition depuis sa chute, qui lui a causé une fracture de la hanche gauche, lors du dernier Giro d’Italia, le Britannique fera ses débuts dans la saison demain à l’occasion de l’étape du Volta ao Algarve 2024qui représentera également ses débuts absolus sous les couleurs de sa nouvelle équipe, la Lidl-Trek. Après avoir passé sept ans chez Sky/Ineos Grenadiers, une nouvelle aventure commence donc pour le coureur de 28 ans, qui tentera de retrouver le niveau qu’il a montré en mai dernier à la Corsa Rosa en vue de son principal objectif de la saison, le Tour de France.

« C’était vraiment excitant pour moi de revenir dans l’environnement de l’équipe après avoir été éloigné du cyclisme pendant six mois. – Le cyclisme a ceci de formidable qu’il y a beaucoup de gens que j’ai rencontrés à différents moments de ma carrière et que j’apprends à mieux connaître, et j’ai hâte de courir avec eux. Pour moi, c’est vraiment excitant d’être de retour dans ce contexte après cette période« .

Lidl-Trek s’est beaucoup renforcé pendant le marché du cycle et le jeune homme de 28 ans est enthousiaste quant à la qualité de l’équipe : ‘Je pense que l’équipe est vraiment bien équilibrée pour 2024.avec un bon mélange de coureurs qui ont beaucoup d’expérience et sont prêts à la partager avec d’autres coureurs qui découvrent encore leurs compétences dans ce sport. Nous avons un très bon équilibre entre le groupe de sprinteurs, les coureurs qui participent aux classiques, les grimpeurs et les coureurs GC, ainsi que ceux qui sont des supporters extraordinaires. Je pense que c’est un très bon équilibre pour l’approche des grands objectifs et pour les ambitions futures de l’équipe.« .

Lire Aussi  AlUla Tour 2024, Søren Wærenskjold domine le sprint

Pour le vainqueur du Giro 2020, cette année sera un succès si « j’ai la capacité, à la fin de la saison, de regarder en arrière et être vraiment fier d’avoir commencé l’aventure dans une nouvelle équipe et dans un nouvel environnement ».. D’avoir eu quelques performances où je peux dire que tout a vraiment fonctionné un jour donné et que tout le travail que j’ai fait, à la fois pendant la rééducation et pendant l’hiver sur le vélo, s’est concrétisé et s’est manifesté à ce moment-là. Il va falloir travailler dur, mais je suis très enthousiaste« .

Chantal Martin