Paris-Nice 2024, Mattias Skjelmose ne se fixe aucune limite : « Je me sens très bien, peut-être plus fort que jamais ».

Mattias Skjelmose fait un nouveau pas en avant à l Paris – Nice 2024. Vainqueur du Tour de Suisse l’an dernier, ainsi que deuxième de la Flèche Wallonne, le champion danois confirme ces jours-ci qu’il est un coureur capable de rivaliser avec de grands coureurs. S’il a mal commencé avec un contre-la-montre par équipes qui a mis en péril ses ambitions de classement général, le champion de l’an 2000 a su très bien se dépêtrer de ces journées exigeantes et aborde le dernier week-end au pied du podium, devant les grands favoris de cette édition. Avec une victoire d’étape en poche, il est déjà satisfait, mais l’appétit vient en mangeant…

Gagner est toujours un bon sentiment, mais après l’excellent travail de l’équipe, je pense que cette victoire est spéciale.
Cette victoire est très spéciale, la première de l’année, mais elle vient aussi après la déception du contre-la-montre. C’est très agréable de gagner comme ça. Quand Matteo a démarré, je pensais que les autres coureurs devant au classement allaient se rapprocher de lui, mais ils ne l’ont pas fait. J’ai alors vu qu’ils me laissaient cinq mètres et j’ai tout donné. Puis Brandon m’a rattrapé et ensemble nous nous sommes rapidement rapprochés de Matteo.

Avez-vous été surpris que Remco et Roglic ne vous suivent pas ?
Je pense qu’ils voulaient que les autres fassent le travail et qu’ils ne me voyaient pas comme un danger parce que j’étais loin dans le classement.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, Primož Roglič reste optimiste après le contre-la-montre d'ouverture : "Bonne performance, je n'ai pas mis 3 minutes"

Que pensez-vous qu’il soit possible de réaliser maintenant sur ce Paris-Nice ?
Je ne sais pas vraiment. Je me sens très bien, peut-être plus fort que jamais. Nous verrons où je peux aller. Ce seront deux journées spéciales avec la météo qui nous attend. Je serai heureux de progresser au classement, mais aussi de conserver cette position. J’étais venu pour le classement, puis nous avons perdu du temps dans le contre-la-montre par équipes et nous nous sommes concentrés sur les étapes. Maintenant, nous avons une victoire d’étape et je suis de retour au classement, donc je pense que nous pouvons bien finir.

Chantal Martin