Vuelta a Andalucia 2024, première étape annulée en raison de la protestation des agriculteurs : solutions recherchées pour les jours à venir

La Vuelta a Andalucia 2024 doit également faire face à des manifestations d’agriculteurs. Après l’Etoile de Bessèges, c’est au tour de la course espagnole de se retrouver en difficulté suite au déploiement de forces de police pour contenir les manifestations de « tracteurs » en cours dans une grande partie de l’Europe. Selon les médias locaux, en effet, l’organisation de la course andalouse doit « suspendre la première étape en raison d’un manque de personnel de la Guardia Civil à cause des manifestations d’agriculteurs ». Une situation très compliquée dans la région, à tel point qu’aujourd’hui « une décision sera prise sur la manière de gérer les prochaines étapes », comme l’explique le journal COPE.

Les rumeurs ont ensuite été confirmées par l’organisation, qui a été « obligée de suspendre la première étape » en raison de « l’absence de forces de police » qui « ne garantissaient pas la sécurité nécessaire au déroulement de la course ». A ce stade, ils tentent de déterminer comment gérer la situation pour les étapes suivantes. « Nous nous réunirons avec le jury technique et les membres des équipes pour trouver des solutions qui nous permettront de poursuivre la course à partir de demain », indique Deportinter, qui organise l’événement. Il est donc plausible qu’au moins quelques modifications soient apportées aux différentes étapes, avec des journées raccourcies et des circuits permettant de réduire le nombre de personnes chargées de la sécurité.

Lire Aussi  Etoile de Bessèges 2024, la liste de départ provisoire

Chantal Martin