Une cible européenne pour Kayserispor

Le porte-parole du club de Kayserispor, Samet Koç, a déclaré que le club voulait commencer son retour en ligue en battant l’EMS Yapı Sivasspor, qu’il accueillera demain dans le cadre de la 19e semaine de la Trendyol Super League.

Dans sa déclaration au correspondant de l’AA, Koç a rappelé que l’équipe avait bien commencé la saison mais qu’elle avait dû changer d’entraîneur dans les premières semaines.

Exprimant que cette situation a eu un impact positif sur les joueurs, Koç a déclaré qu’ils ont terminé la première partie de la Super League à la 4ème place avec 29 points.

Soulignant que ce succès dépasse largement les attentes, Koç a déclaré : « Ce n’est pas une coïncidence. Mon président Ali, la direction et la communauté travaillent dur et font beaucoup d’efforts. Nos footballeurs ont également maximisé leurs performances avec l’arrivée de l’entraîneur Recep. Nous les remercions tous individuellement de nous avoir apporté ce bonheur. Nos supporters ne doivent pas nous laisser seuls lors du match de Sivas. Nous voulons voir ces tribunes pleines ».

TRENDYOL SUPER LEAGUE NEWS

« Nous irons sur le terrain pour gagner »

En déclarant que demain, les équipes de deux villes voisines entretenant une grande amitié depuis des années se rencontreront, Koç a souligné que Sivasspor est une communauté très forte et très importante.

Koç, faisant référence à la nomination de Bülent Uygun en tant que directeur technique de l’équipe rivale, a déclaré : « En tant que Kayserispor, nous irons sur le terrain pour gagner. Nous entrerons sur le terrain pour répondre aux attentes de nos supporters. J’espère que nous prendrons 3 points devant nos supporters et que nous consoliderons notre position dans le championnat. Il est évident que notre communauté en a besoin.

Lire Aussi  Plan Tete pour +25 millions d'euros

Soulignant que l’équipe a subi des défaites malheureuses contre Fenerbahçe et Tümosan Konyaspor lors des deux derniers matches de Super League, Koç a insisté sur le fait qu’ils considèrent le match contre Sivasspor comme un match de renaissance.

« Nous avons un programme chargé

Se référant aux matches de Fenerbahçe et de Konyaspor au cours desquels ils ont perdu 6 points, Samet Koç a fait les évaluations suivantes :

« Contre Fenerbahçe, nous sommes revenus de l’arrière pour arracher le match nul 3-3, mais nous avons été battus sur un penalty malchanceux. Lors du match contre Konya, nous n’avons pas pu profiter des attaques qui se sont présentées à nous en première mi-temps. En deuxième mi-temps, Konyaspor a utilisé l’avantage d’être le pays hôte et nous a battus. Ce sont des choses qui existent dans le football, nos victoires et nos défaites doivent être considérées comme naturelles. J’espère que ce match sera celui de notre éclosion. Nous avons un calendrier chargé. Nous jouerons un match tous les trois jours, plus ou moins. Nous avons un match de coupe avec Karagümrük, Galatasaray et Gençlerbirliği. Notre équipe s’est reposée, a eu une bonne période de camp. J’espère que nous pourrons surmonter ce match fatigant et difficile.

📈 TRENDYOL CLASSEMENT DE LA SUPER LIGUE 📈

Communauté jaune-rouge centrée sur l’Europe

En déclarant que la communauté s’attend à ce que le club termine le championnat à une bonne place et joue en Europe, Koç a déclaré qu’Ali Çamlı, leur président, est celui qui veut le plus atteindre cet objectif.

En déclarant qu’ils ne voulaient pas laisser cette demande de la communauté et de leur président sans réponse, Koç a déclaré ce qui suit :

Lire Aussi  Galatasaray annonce Gökdeniz Gürpüz

« Nos footballeurs y tiennent du fond du cœur. Kayseri est une grande ville, une grande communauté. Ce serait bien pour Kayseri de jouer en Europe, ce serait un grand succès, mais le championnat n’est pas facile. Je ne sais pas ce que les conditions dans lesquelles nous nous trouvons vont nous apporter, mais en tant que club de football, nous allons essayer d’y parvenir autant que possible. Les sept premières places du championnat sont un bon résultat pour Kayserispor. Si nous pouvons aller en Europe, nous nous préparerons volontiers à le faire. C’est une année difficile. C’est aussi une année difficile sur le plan économique. Il y a des équipes très fortes dans le championnat. J’espère que la seconde moitié du championnat se déroulera comme nous le souhaitons et que nous obtiendrons la place que nous méritons à la fin du championnat.

Christine Aubert